Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : quels types de masques trouve-t-on en France ?

-
Par , France Bleu Provence

L’idée fait son chemin : les masques sont de plus en plus présentés comme des outils de prévention qui empêchent la propagation du Covid-19. Le but serait de créer une sorte de confinement extérieur : protéger les autres, même en dehors de chez soi. Tour d’horizon des différents types de masques.

Une couturière niçoise se lance dans la production de masques en tissu
Une couturière niçoise se lance dans la production de masques en tissu © Maxppp - Dylan Meiffret

Les  masques les plus efficaces sont les FFP2, utilisés par les personnels soignants : ils permettent de se protéger des postillons et autres gouttelettes qui pourraient contenir le coronavirus.

Les masques chirurgicaux, eux, évitent la projection sur les autres, mais n’empêchent pas d’inhaler les petites particules.

Masques alternatifs homologués

Problème : ces deux types de masques sont en pénurie. Le gouvernement annonce donc des masques alternatifs à destination du grand public, avec priorité aux professionnels : forces de l’ordre et hôtesses de caisse par exemple. Des masques homologués "avec des garanties de très haut niveau" selon Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur. Ils sont produits par 45 entreprises françaises avec l’objectif d’un million de masques par jour d’ici à fin avril.

Protéger les autres

Et puis, il y a les masques en tissu qu’on peut fabriquer soi-même. Grâce à eux aussi, on évite de projeter des gouttelettes. Si chacun protège les autres, nous serons tous protégés. Une logique de prévention que certains pays d’Asie ont parfaitement compris depuis longtemps.

À Cannes, le maire David Lisnard (LR)  a même décidé de créer une manufacture de masques lavables et réutilisables en tissu, fabriqués par des couturières et des retoucheuses : une couche de viscose entre deux couches de coton. Des masques conformes à la norme AFNOR S76-001 et validés par la Société française d'hygiène hospitalière. Les premiers exemplaires commenceront à être distribués aux Cannois à la fin du confinement. Tous seront fournis avec une housse et une notice explicative.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu