Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : réactions partagées après les annonces d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron a demandé ce mercredi soir un "effort supplémentaire" pour freiner l'épidémie de coronavirus: déplacements limités à 10 km dans toute la France métropolitaine et fermeture des écoles durant 3 semaines en maternelle et primaire, 4 semaines dans les collèges et lycées.

Ecoles fermées en période de confinement
Ecoles fermées en période de confinement © Radio France - Corinne FUGLER

Stéphane Pertuet, médecin à Barentin et président de la  Fédération des médecins de France en Normandie: "Là, on a une vraie feuille de route avec des éléments de langage assez précis, tant sur le calendrier du confinement et du déconfinement à partir du 15 mai, et puis sur le calendrier vaccinal. 84% des virus qui circulent actuellement sont du variant anglais. Bien sûr qu'en vaccinant massivement dans les centres de vaccination déjà existants et les plus grands centres de vaccination, par exemple au Kindaréna sur Rouen ce sont deux à trois mille patients par jour qu'il est prévu de vacciner. Plus on va arriver vite à une immunité collective, plus on risque de gagner cette course contre la montre contre le virus". Tous les plus de 60 ans pourront se faire vacciner à compter du 16 avril, les plus de 50 ans dès le 15 mai et tous les adultes à partir de la mi-juin.

Réécoutez ici Stéphane Pertuet

Denis Suire président de la FCPE de l'Eure: "Cela fait des mois qu'il y a des inégalités d'enseignement en raison de la liberté laissée aux établissements d'organiser des cours à distance ou sur site. On a toujours pensé qu'il est important de conserver les établissements ouverts, mais il aurait été approprié de mettre plus de moyens. Où est le quoi qu'il en coûte? Les conditions pour tous les élèves à distance ne sont toujours pas réunies, comme pour les lits d'hôpital. On a l'impression qu'il n'y a pas d'anticipation. Effectivement, on craint ces fermetures d'école de l'élémentaire au lycée".  

Réécoutez ici Denis Suire

Djoudé Merabet maire PS d'Elbeuf et président du CHI Elbeuf-Louviers: "La décision a été dure à prendre, mais quand vous avez 13 classes qui ferment suite à une campagne de tests (au collège Nelson Mandela d'Elbeuf) sur l'ensemble de l'établissement, ça inquiète. Ces mesures sont difficiles pour certaines familles et elles peuvent accentuer les inégalités. Le télétravail n'est pas chose aisée pour toutes les familles. La question du centre de loisirs se pose. On a évoqué les crèches, mais quid des assistantes maternelles? Le diable se niche dans les détails".  

Réécoutez ici l'interview de Djoudé Merabet

Philippe Coudy, président de l’UMIH 76, l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie: "C'est un espoir. J'ai confiance dans la parole présidentielle. C'est un plan qu'on a déjà négocié il y a déjà plusieurs semaines et qui aurait dû démarrer sur le mois d'avril. Il sera reporté sur le mois de mai. Ce sera progressif. Le modèle des terrasses économiques ne satisfait pas tout le monde. Certains n'ont pas de terrasse. Mais c'est le premier pas vers une réouverture totale que nous espérons la plus rapide possible sur la mi-juin au plus tard."  

Réécoutez ici la réaction de Philippe Coudy

Choix de la station

À venir dansDanssecondess