Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "rien ne permet de suspecter que le chat représente un risque de contamination pour l'Homme"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris

Alors que moins d'une dizaine de cas de chats contaminés par le Covid-19 est recensée dans le monde, le professeur Renaud Tissier rappelle qu'il n'y a aucune preuve que les félins puissent transmettre la maladie aux Hommes.

"Moins d'une dizaine de cas ont été décrits dans le monde jusqu'à maintenant", indiquent les spécialistes
"Moins d'une dizaine de cas ont été décrits dans le monde jusqu'à maintenant", indiquent les spécialistes © Maxppp - Kyodo/MAXPPP

Directeur scientifique de l'École nationale vétérinaire d'Alfort (EnvA), le professeur Renaud Tissier rappelle que rien ne permet de suspecter que le chat représente un risque de contamination pour l'Homme. Avec ses collègues, il a testé le premier chat contaminé par le coronavirus en France.

"Aucune preuve" de transmission vers l'Homme

Il n'y a qu'une poignée de chats contaminés par le Covid-19 dans le monde, "moins d'une dizaine", rapportent les spécialistes. À ce jour en France, deux ont été testés positifs, le premier en Essonne, le second à Bordeaux. Dans tous les cas, la transmission s'est faite de l'Homme vers l'animal. "Il y a effectivement de rares cas de transmission, qu'on a repéré chez quelques chats, et chez le furet aussi. Ils vivent dans un état d'extrême proximité avec des patients atteints du Covid-19", précise Renaud Tissier. 

"Rien ne permet aujourd'hui de dire que l'inverse soit possible", précise le directeur scientifique sur l'antenne de France Bleu Paris. Un constat qu'avait déjà rappelé l'agence sanitaire française Anses. "Il n'y a donc aucune preuve que les animaux domestiques aient un lien dans la transmission de l'épidémie", précise-t-il. Si quelques cas de contaminations vers les chats ont été prouvés, il en existe encore moins concernant des chiens. "Les infections animales expérimentales nous montrent que le chien semble nettement moins réceptif au nouveau coronavirus", indique Renaud Tissier. 

Distanciation

Que les propriétaires de boules de poils se rassurent, "il n'y a pas de mesure spéciale à adopter avec son animal de compagnie, seulement du bon sens", explique le professeur, comme par exemple veiller à "se laver les mains avant et après avoir caressé son animal". Pour le protéger, il faut aussi "veiller à éviter les contacts étroits" lorsqu'on est malade. "On ne va pas chercher à désinfecter son animal avec du gel hydro-alcoolique", met-il en garde.

La question des rats à Paris

France Bleu Paris le révélait ce mercredi 13 mai : avec la forte concentration de coronavirus dans les eaux usées, les égoutiers se disent inquiets pour leur santé. Se pose alors la question des rats, nombreux à se promener dans les rues de la capitale. Mais sur ce point aussi Renaud Tissier se veut rassurant :  "il n'y a pas de risque avec les rats", rassure-t-il. Les rongeurs font partie des espèces les moins sensibles à la contamination, explique le professeur, puisque les tests démontrent qu'il "faut les modifier génétiquement pour parvenir à les contaminer". 

L'interview intégrale du Pr Renaud Tissier

Choix de la station

À venir dansDanssecondess