Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "on s'y prépare et on reste très vigilant" assure l'Agence régionale de santé de Corse

-
Par , France Bleu RCFM

Face à l'épidémie de coronavirus en Chine, près de 200 Français ont été rapatriés ce vendredi et placés en quarantaine à Carry-le-Rouet, près de Marseille. Pour le moment, aucun cas n'a été détecté en Corse, mais les autorités sanitaires sont prêtes et se veulent rassurantes.

200 Français ont été rapatriés de Chine ce vendredi et mis à l'isolement dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet.
200 Français ont été rapatriés de Chine ce vendredi et mis à l'isolement dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet. © AFP - Hector RETAMAL

Près de 200 Français ont été mis à l'isolement ce vendredi dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône. Parmi les rapatriés Français, deux passagers étaient suspectés d'être infectés par le coronavirus. Les tests se sont finalement révélés négatifs ce vendredi soir. "Il n'y a pas de nouveau cas aujourd'hui en France" a assuré la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

En Corse, pour l'heure, aucune personne n'a été déclarée comme porteuse du virus. Les services concernés restent très vigilants et suivent scrupuleusement les protocoles.

Comme toutes les régions, on se prépare à faire face à un cas de coronavirus 

L'Agence régionale de santé (ARS) de Corse s'est réunie avec les hôpitaux et le service médical pour s'assurer que tout est optimal si une personne est porteuse du coronavirus en Corse. "On suit quotidiennement l'évolution des procédures parce que tous les jours on en apprend sur ce virus qui est nouveau" précise Anne-Marie Mackenzie, médecin à l'ARS de Corse en charge du service de veille sanitaire. Les autorités sanitaires adaptent ainsi leurs protocoles en fonction des nouvelles données sur le coronavirus. L'ARS de Corse affirme que les principaux hôpitaux de l'île sont prêts et opérationnels. "Comme toutes les régions, on se prépare à faire face à un cas de coronavirus".

Vigilance pour les bateaux de croisière 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré ce jeudi l'urgence internationale face à l'épidémie de coronavirus, qui a déjà causé la mort de 213 personnes en Chine. Ce jeudi également, en Italie, un bateau de croisière, avec 6 000 passagers à bord, a été immobilisé pour des suspicions de coronavirus. Toutefois, les examens des cas suspects se sont révélés négatifs. 

La Corse, qui accueille un certain nombre de croisiéristes, est très vigilante sur cette question. A ce niveau, c'est le règlement sanitaire international (RSI) qui s'applique. "Tout bateau de croisière doit produire un document en listant s'il y a des personnes malades, quelles sont leurs symptômes etc, et transmettre ce fichier à l'ARS, vingt-quatre heures avant d'accoster en Corse" explique Anne-Marie Mackenzie, médecin à l'ARS de Corse. En cas de coronavirus détecté, les autorités sont alertées et il leurs revient ensuite de prendre des mesures adaptées. "Pour l'instant, Dieu merci, pas d'alerte! Mais il faut rester prudent car nul ne sait ce qui peut se passer dans les jours ou les semaines à venir"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess