Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus - Sa femme est en réanimation : "C'est affreux" confie Claude à Pontarlier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Claude, un habitant de Pontarlier, s'est confié à France Bleu Besançon ce lundi matin. Sa femme est atteinte du coronavirus, elle est hopitalisée en réanimation dans un état critique. Il tient à lancer "un cri très très fort : évitez de sortir... c'est très dur".

Hôpital (illustration)
Hôpital (illustration) © Radio France - Annaïg Haute

Il se confie, de l'émotion dans la voix, avec des mots simples et forts. Claude, un habitant de Pontarlier a vu sa vie basculer à cause du coronavirus, depuis que sa femme est tombée malade. "Elle est hospitalisée en réanimation" depuis vendredi 20 mars, confie-t-il à France Bleu Besançon. "C'est affreux" lâche Claude, "les nouvelles ne sont pas très bonnes" et "être loin d'elle, ça me manque."

Une demi-heure avant d'appeler, c'est la boule au ventre

Le quotidien est désormais régi par la peur, l'attente et l'incertitude : "Attendre un coup de fil, attendre d'appeler l'hôpital, je peux vous assurer que c'est affreux." Claude appelle deux fois par jour le service, "mais une demi-heure avant d'appeler, j'ai la boule au ventre" confie-t-il. Leurs enfants, eux, "n'osent pas décrocher le téléphone, ils ont peur" quand il les contacte pour donner des nouvelles.

Evitez de sortir, faites attention!

Alors Claude veut "lancer un cri très très fort" à tous les Français : "Faites attention, évitez de sortir, c'est très dur. Respectez les autres. Le sport, arrêtez! On aura bien le temps de faire du sport... mais surtout faites attention" Il insiste sur le fait que "ça n'arrive pas qu'aux autres." Et confie : "Je souhaite à personne, mais vraiment à personne que cela arrive."

Claude est à ce jour en bonne santé, alors qu'il a côtoyé son épouse malade pendant quatre jours. Son fils en revanche, brancardier de métier, est lui aussi contaminé par le covid-19 et sa belle-fille est étudiante en médecine. 

Message aux familles touchées

En restant digne et fort, Claude lance ce message aux familles concernées par des cas graves : "Serrez les poings et gardez le moral."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu