Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Coronavirus : "On sent les gens inquiets", explique le préparateur d'une pharmacie à Châteauroux

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Berry

Alors que trois cas de coronavirus ont été détectés en France, certains prennent les devants et achètent des masques dans les pharmacies. C'est le cas à Châteauroux. Mais attention, porter un masque n'est pas un gage d'efficacité contre le virus.

Des stocks de masques
Des stocks de masques © Maxppp - Fabien Dubessay

Les trois premiers cas de coronavirus ont été détectés en France. Trois personnes sont hospitalisées à Bordeaux et à Paris. Leur état de santé n'inspire pas d'inquiétude particulière. Si le ministère de la Santé assure que le nécessaire est fait pour lutter contre la propagation du virus, certains prennent les devants. "Notre stock de masques est passé en un rien de temps", témoigne Michel Martinez, préparateur de la pharmacie Equinoxe, à Châteauroux. Il en reste encore quelques-uns. "On sent que les gens sont inquiets, on a beaucoup plus de demandes", ajoute-t-il au micro de France Bleu Berry.

Ne pas basculer dans une psychose

Les demandes sont assez variées. "Il y a des gens d'origine chinoise qui vont aller en Chine bientôt. Certains vont aussi recevoir leur famille ici pour le Nouvel An chinois. Et puis on a les parents dont les enfants voyagent beaucoup ou font leurs études en Chine par exemple", précise Michel Martinez. 

Le préparateur de la pharmacie Equinoxe à Châteauroux insiste : en l'état, il n'y a pas de quoi s'affoler. Il ne faut pas céder à une peur panique. "Il ne faut pas s'emballer non plus. C'est du bon sens. Si vous venez d'un pays à risque, que vous toussez, que vous avez de la fièvre, je ne vais pas vous faire la bise ou vous serrer la main. Il faut se laver les mains. Et puis porter un masque, c'est de la précaution au même titre que la grippe", explique Michel Martinez.

Le masque peut être vraiment utile pour les personnes déjà malades, afin de ne pas contaminer d'autres personnes. En revanche, selon le ministere de la Santé, l'efficacité du masque n'est pas garantie pour les personnes en forme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu