Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus: SKF à Saint-Cyr-sur-Loire participe à la fabrication de respirateurs artificiels

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

SKF à Saint-Cyr-sur-Loire travaille malgré le confinement et le carnet de commande est encore rempli. L'usine va fournir 600.000 roulements à bille pour la fabrication de respirateurs artificiels.

Le centre européen de kits de rechange automobile s'étale sur 10 000 m2 au coeur du site SKF de St-Cyr-sur-Loire
Le centre européen de kits de rechange automobile s'étale sur 10 000 m2 au coeur du site SKF de St-Cyr-sur-Loire © Radio France

L'Entreprise SKF basée à Saint Cyr-sur-Loire et qui fabrique des roulements à bille s'investit doublement dans la période de crise sanitaire qui frappe le monde entier. Avec seulement 25% de son personnel de production présent sur le site, l'usine travaille actuellement pour un client américain qui produit des respirateurs artificiels. L'entreprise va également donner des masques de protection au CHRU de Tours.

Une commande américaine pour des pièces de respirateurs artificiels

Ils ne sont actuellement que 320 salariés à travailler en production dans l'usine SKF de Saint Cyr-sur-Loire sur un effectif de 1.250 personnes. Les ouvriers des chaînes de production présents sur le site participent en ce moment indirectement à la lutte contre le coronavirus. Ils sont en train de fabriquer les roulements de respirateurs artificiels commandés par un industriel américain. La commande est énorme; 600.000 roulements. En deux jours et demi, SKF en a déjà fabriqué 15.000 et il faut faire vite car les pays contaminés vont avoir un besoin croissant de respirateurs. Contacté par l'Agence régionale de santé, SKF a aussi répondu présent pour fournir des masques de protection au CHRU de Tours. L'hôpital va venir chercher un stock de 1.020 masques FFP2 pour ses soignants le plus tôt possible.

Du chômage partiel comme les autres

Eric Beghini, le directeur de SKF, se dit confiant pour l'activité de l'entreprise. "Nous fournissons le monde entier en pièces auto notamment, et même si l'activité économique baisse en Europe,  nous n'envisageons pas un scénario où tout s'arrête. Nous ne voyons pas encore le marché s'effondrer." Il y a quelques jours, SKF n'envisageait pas d'avoir recours au chômage partiel ce qui n'est plus le cas aujourd'hui, l'entreprise en ayant déposé la demande. Malgré tout, ses salariés utilisent leur système de RTT et de banque d'heures dans l'organisation du travail.  Concernant la désinfection des locaux, SKF affirme avoir effectué toutes les opérations demandées par l'ARS.  La direction a organisé la vie commune et les postes de travail dans l'entreprise de façon à ce qu'il y ait le moins de regroupements de personnes possibles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu