Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : "Les Français devraient enfin réaliser !" une Héraultaise confinée en Italie

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Ce que les français ont à vivre à partir de ce mardi, les Italiens le vivent depuis maintenant 10 jours. Patricia Huczek, d'origine héraultaise, vit en Italie avec son mari. Elle nous raconte comment les Italiens font face au coronavirus et réagit aux comportements de certains Français.

En signe de solidarité, beaucoup d'italiens ont suspendu leur drapeau à leurs balcons
En signe de solidarité, beaucoup d'italiens ont suspendu leur drapeau à leurs balcons © Maxppp - Maxppp

Patricia Huczek, qui a grandi en Occitanie, partage désormais son temps entre l'Hérault, où se trouve une partie de sa famille, et la ville de Sienne, en Toscane, où elle vit aussi avec son mari italien. Elle est donc maintenant confinée à son domicile depuis plusieurs jours.

Elle a pu constater que la population italienne a très vite réagi face à la propagation dans le pays du Covid-19. Et elle a du mal à comprendre le comportement insouciant de beaucoup de Français face à l'épidémie.

Voici son témoignage...

"Ici en Italie, le confinement total date du 8 mars mais les mesures ont été prises très tôt, même de l’initiative propre des commerces ou des restaurants lorsque la population a réalisé l’ampleur du problème. Certains ont imaginé des services de livraison à domicile avant même que les autorités ne ferment tout. Il faut penser aux autres avant tout, raconte Patricia. Le confinement se gère très bien. C’est une façon essentielle d’arrêter la propagation. Il faut un an pour envisager un vaccin, donc il faut limiter les risques."

Concernant la situation dans les deux pays, Patricia ne voit guère de différence, à part le nombre de cas pour l'instant recensés.

"Nous sommes dans une situation catastrophique. L'Italie et la France ont des systèmes de santé similaires, et aujourd’hui le personnel médical est fatigué, épuisé. C’est très important de prendre conscience de chacun de ses déplacements. On est responsable de la vie des autres !"

Les Français devraient enfin réaliser !

"En voyant le comportement des Français je me suis sentie impuissante. Je comprends que les gens aient pu penser qu’on serait jamais touché quand on parlait de l’épidémie en Chine, mais aujourd’hui l’Italie est un pays voisin, les Français devraient réaliser ! Quand j’ai vu le comportement des Français, qui se promenaient dans Paris, je n’ai pas compris, ou ceux qui disaient que ce n’est qu’une petite grippe, ou que tout ça est politique. Ça me rend malade.   

"Ce ne peut pas être politique puisque c’est mondial. Certains pays ont pris des mesures beaucoup plus tôt. Je me sentais impuissante pour mon pays, pour ma ville de Montpellier.

"Quand on en sera sorti, la vie nous paraîtra plus belle. Alors profitez-en pour prendre soin de vous, pour lire les livres que vous n’avez pas lus. Vous verrez qu’après une semaine de confinement, le moindre cerisier vous paraîtra magnifique. Il faut voir les choses sous un autre angle. La vision de vie sera plus belle quand on s’en sortira !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu