Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : test obligatoire en Italie pour tous les voyageurs en provenance de l'Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Tous les voyageurs franciliens qui iront en Italie devront, à partir de mardi, se soumettre à un test une fois arrivés dans le pays. Le ministre de la Santé italien l'a annoncé ce lundi. L'Ile-de-France n'est pas la seule concernée, il y a six autres régions sur la liste du gouvernement italien.

Test obligatoire en Italie pour tous les visiteurs en provenance de l'Ile-de-France.
Test obligatoire en Italie pour tous les visiteurs en provenance de l'Ile-de-France. © Radio France - Richard Vivion

Si vous avez prévu de vous rendre en Italie dans les jours ou les semaines qui viennent, attention. 

Le ministre de la Santé italien vient d’annoncer que les voyageurs en provenance de l'Ile-de-France et de six autres régions françaises (l'Auvergne-Rhône-Alpes, la Corse, les Hauts-de-France, la Nouvelle-Aquitaine, l'Occitanie et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur) devront se faire tester à leur arrivée dans le pays. Ils devront se soumettre, à partir du mardi 22 septembre 2020, au test de dépistage au nouveau coronavirus. 

Et impossible d'y échapper. Le gouvernement italien précise que ce test est obligatoire.  

"J'ai signé un nouveau décret qui étend l'obligation de tests moléculaires ou antigéniques aux ressortissants en provenance de Paris et d'autres régions françaises", a déclaré Roberto Speranza sur Twitter.

"Les données européennes sont préoccupantes. L'Italie fait mieux que d'autres pays mais il faut faire preuve d'une grande prudence", a-t-il ajouté.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess