Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : trois personnes vaccinées contre le Covid-19 à Dijon

Seulement trois personnes ont été vaccinées contre le coronavirus ce dimanche 27 décembre à l'Ehpad de Champmaillot, à Dijon. La campagne de vaccination contre le Covid-19 démarrait ce dimanche en France.

La vaccination a eu lieu ce dimanche 27 décembre à l'Ehpad de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon.
La vaccination a eu lieu ce dimanche 27 décembre à l'Ehpad de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon. © Radio France - Nourhane Mahmoudi

Les vaccinations contre le Covid-19 sont déjà terminées pour ce dimanche à l'Ehpad de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon et deuxième centre de lancement de la campagne de vaccination en France, après l'hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis.  

Une procédure rapide

Symboliquement, seulement trois personnes ont donc été vaccinées ce dimanche 27 décembre, dans l'après-midi à Dijon : deux résidents du centre gériatrique, Alain, 92 ans, et Daniel, 80 ans, ainsi que le professeur en gériatrie Pierre Jouanny.  

Les vaccinations ont débuté à 14 heures précises, et les piqûres ont été administrées une par une par deux infirmiers.  "C'était un peu stressant, c'est sûr... et pourtant des piqûres, j'en fais tous les jours !" confie Aurélie Montuelle, infirmière. Mais malgré le stress, les infirmiers l'assurent : "ce vaccin nous donne beaucoup d'espoir pour la suite" explique Rémi Prat, l'autre infirmier. "J'ai rarement vu une maladie aussi agressive, aussi fulgurante. Cela me laissait particulièrement

Des patients satisfaits

"Je n'ai strictement rien ressenti", a assuré sur FranceInfo le professeur Pierre Jouanny. Il a accepté de recevoir l'une des premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech, afin de "montrer qu'il faut absolument faire confiance à ce vaccin".

De leur côté, les deux autres patients, Alain et Daniel étaient très satisfaits d'avoir été choisis pour recevoir les premières doses de ce vaccin. "Je regarde les informations tous les jours... Et je sais que cette maladie est grave. Je veux continuer à vivre encore" confie-t-il après avoir reçu le vaccin. 

Après que les trois hommes ont été vaccinés, ils ont été amenés en observation, pour un quart d'heure, pour vérifier que le vaccin ne provoque pas d'effets secondaires. Les vaccinations reprendront mardi et mercredi à l'Ehpad de Champmaillot. Une trentaine de résidents recevront alors le vaccin à ARN messager Comirnaty développé par l'Américain Pfizer et l'Allemand BioNTech.

Un soignant à l'Ehpad de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon.
Un soignant à l'Ehpad de Champmaillot, dépendant du CHU de Dijon. © Radio France - Nourhane Mahmoudi
Choix de la station

À venir dansDanssecondess