Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un bébé de 2 ans retiré de sa crèche à Mayenne et confiné chez lui par précaution

-
Par , France Bleu Mayenne

Après un week-end passé à Venise avec ses parents, un enfant âgé de 2 ans a été retiré de sa crèche lundi 24 février à Mayenne (Mayenne) et confiné chez lui depuis, par précaution. En observation, aucun symptôme du Coronavirus Covid-19 ne s'est encore déclaré chez cette famille mayennaise.

Un enfant de 2 ans habitant Mayenne (Mayenne) a été retiré de sa crèche lundi 24 février et est depuis confiné chez lui avec ses parents. La famille revenait de vacances passées à Venise, deuxième zone la plus touchée par le Coronavirus en Italie.
Un enfant de 2 ans habitant Mayenne (Mayenne) a été retiré de sa crèche lundi 24 février et est depuis confiné chez lui avec ses parents. La famille revenait de vacances passées à Venise, deuxième zone la plus touchée par le Coronavirus en Italie. © Maxppp - Sylvie Cambon

Le Coronavirus n'a pas encore frappé le département de la Mayenne, mais la prévention s'organise. Comme à Mayenne, justement, où un enfant de 2 ans, revenu dimanche 23 février d'un voyage de plusieurs jours à Venise pour le carnaval, a été retiré de sa crèche dès le lendemain, le lundi 24 février. Décision du maire Michel Angot lorsqu'il a appris que le petit était allé en Vénétie avec ses parents. Et pour cause : après la Lombardie, il s'agit de la deuxième zone d'Italie la plus touchée par le Covid-19, là aussi où avait été enregistré le tout premier décès d'un ressortissant italien - et européen - vendredi 21 février.

Le bébé confiné chez lui, son état jugé normal

Confiné chez lui avec ses parents durant 14 jours, le bébé et sa famille ne semblent pas être porteurs à l'heure actuelle du Coronavirus, d'après Michel Angot. "Ils vont bien", indique l'élu. "Il fallait prendre cette mesure d'écarter le petit de la crèche, c'eut été trop grave de fermer les yeux et de ne rien dire. Mais si un pépin était arrivé, on s'en serait voulu. Le but n'est pas de créer de la psychose, mais de communiquer de manière efficace pour montrer que l'on maîtrise la situation."

Pour Jean-Pierre Lebonhomme, directeur de l’action sociale et de la santé publique à Mayenne, pas question de parler d'alerte, ni de doute : "Il s'agit simplement de l'application de mesures préconisées par le ministre de la Santé. L'éviction des crèches et écoles d'une durée de 14 jours pour les enfants ayant séjourné dans des zones contaminées en fait partie. Nous avons pris cette décision en concertation avec la Protection Maternelle et Infantile ainsi que l'Agence Régionale de Santé, en toute transparence. Les parents du bébé nous alerteront si quoi que ce soit se produit quant à son état de santé."

Malgré le risque pour le moment écarté, d'autres précautions ont été prises par la municipalité pour éviter toute propagation du Covid-19. Les parents des 17 enfants de la crèche qui ont été en contact avec le bébé revenu d'Italie ont été prévenus. Un médecin a même été affecté à la Maison de la petite enfance de Mayenne pour surveiller l'état de santé de ses petits résidents. Enfin, les mesures d'hygiène ont été renforcées. "Elles ont même été redoublées, abonde le maire de Mayenne. Le système de nettoyage complet a augmenté en intensité, on utilise des produits jetables... On a mis l'équipement au top de la sécurité."

Des craintes de nouveaux cas suspects au retour des vacances ?

Désormais, Michel Angot appelle ses habitants de retour de zones contaminées par le Coronavirus à restez chez eux. Notamment les familles de lycéens et de collégiens de retour de vacances dès lundi 2 mars. "Il faudra être vigilant sur ce point car durant ces congés, beaucoup vont au ski par exemple, en Italie ou alentours, prévient le maire. Ce genre de virus se propage rapidement mais le risque reste limité car il n'a qu'une durée de vie de trois heures sur terrain sec. De plus, il faut rappeler que la grippe fait plus de dégâts que le Coronavirus, avec 10 000 morts tous les ans !"

Jean-Pierre Lebonhomme ne serait lui "pas surpris" que d'autres cas suspects de Coronavirus soient découverts en Mayenne ou ailleurs pour la rentrée des classes. "C'était une période de sports d'hiver, il suffit qu'on soit allé du côté des Alpes ou près de la frontière italienne et que l'on ait fréquenté quelques italiens pour faciliter la propagation du virus." Même s'il relativise : "Pas un seul cas de mortalité pour un enfant de moins de 15 ans n'est connu dans le monde. Les gens les plus touchés par le Covid-19 sont ceux qui ont des pathologies chroniques. On est sur le même schéma que la grippe."

Pour rappel, si vous revenez d'une zone à risque concernant le Coronavirus, que vous avez des doutes, que vous ne vous sentez pas bien, n'allez pas aux urgences ! Appelez le 15, qui vous dira quoi faire. Pour toute autre info concernant le Covid-19, composez le 0 800 130 000.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu