Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un "confinement de l'Avent" pour "sauver Noël", proposent deux prix Nobel d'économie

-
Par , France Bleu

Dans une tribune publiée ce samedi dans Le Monde, Esther Duflo et Abhijit Banerjee, deux prix Nobel d'économie en 2019, proposent un confinement au mois de décembre pour "sauver Noël", pour permettre de le fêter en famille.

Deux prix Nobel d'économie recommandent un "confinement de l'Avent" pour pouvoir fêter Noël en famille.
Deux prix Nobel d'économie recommandent un "confinement de l'Avent" pour pouvoir fêter Noël en famille. © AFP - AMAURY CORNU / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

"Un effort collectif pour sauver Noël" : c'est le mot d'ordre de la tribune publiée ce samedi par le journal Le Monde. Les signataires, deux prix Nobel d'économie, Esther Duflo et Abhijit Banerjee, proposent un confinement en décembre en France pour permettre de fêter Noël en famille. Ils demandent de "décréter un confinement dans tout le territoire pour la période de l'Avent, du 1er au 20 décembre".

Un "confinement de l'Avent"

Selon les deux économistes, cette solution "claire, uniforme et transparente" permettrait de limiter les contaminations lors des rassemblements familiaux, et notamment celles des personnes âgées. Pour Esther Duflo, interviewée par France Inter, "il faut prendre de l'avance sur le virus"

Les deux Nobel affirment que "le coût éducatif serait très faible", avec l'annulation ou la tenue en ligne des deux dernières semaines de cours. Quant au coût économique, il serait moins "important" que celui "d'annuler Noël", ou de mettre en place un reconfinement plus drastique quelques semaines plus tard, en raison d'une deuxième vague causée par les rassemblements de fin d'année. "Les achats de Noël pourraient être encouragés pendant le mois de novembre", soulignent Esther Duflo et Abhijit Banerjee. 

Que ce soit pour l'économie du pays ou pour la psychologie de tout le monde dans le pays, on a besoin d'avoir des fêtes de Noël qui puissent se faire sereinement. - Esther Duflo sur France Inter

Sur France Inter, Esther Duflo suggère aussi d'organiser "une grande campagne de tests pour que ceux qui ont le moindre doute puissent se faire tester avant de rentrer dans leurs familles". Les auteurs de la tribune n'imaginent pas dès "cet automne" la généralisation "de tests bon marché" et "réellement faciles d'accès" qui permettraient d'identifier beaucoup plus vite les porteurs du virus, et de les placer en quarantaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess