Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : bientôt un couvre-feu de 23h à 5h à Nice

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Christian Estrosi annonce ce vendredi soir la mise en place imminente d'un couvre-feu à Nice de 23h à 5h du matin. Très agacé par l'attitude des Azuréens face à cette crise sanitaire, le maire de Nice multiplie les mesures restrictives ces dernières heures.

Le maire de Nice Christian Estrosi multiplie les mesures restrictives pour éviter les rassemblements de personnes dans les rues.
Le maire de Nice Christian Estrosi multiplie les mesures restrictives pour éviter les rassemblements de personnes dans les rues. - Maxppp

Quelques heures après la maire de Vallauris-Golfe-Juan, Christian Estrosi annonce lui aussi au 20h de France 2 la mise en place d'un couvre-feu à Nice. Mais pas pour ce vendredi soir, contrairement à Vallauris. Les Niçois peuvent encore sortir selon les conditions très strictes du confinement entré en vigueur mardi midi dans tout le pays. Mais dans les jours qui viennent, peut-être dès samedi soir, plus aucune sortie ne sera autorisée dans les rues de Nice de 23 heures à 5 heures du matin. À part pour les personnels soignants et les personnes indispensables à la gestion de la crise sanitaire. Ce couvre-feu attend encore le feu vert de la préfecture des Alpes-Maritimes. 

La Promenade des Anglais fermée depuis 14 heures

Lui-même atteint par le coronavirus, Christian Estrosi déplorait ce vendredi matin en direct sur la chaîne LCI "l'inconscience intolérable" des Azuréens qui continuaient à se promener comme si de rien n'était malgré les mesures de confinement. Quelques heures plus tard, le maire de Nice signait un arrêté pour interdire l'accès à la partie pédestre de la Promenade des Anglais à partir de 14 heures, mais aussi pour interdire tout rassemblement sur les principaux axes de la ville (Gambetta, Masséna, Libération...).

Des personnes inventent des déplacements

Ce vendredi, le directeur de cabinet du préfet des Alpes Maritimes Jean- Gabriel Delacroy confirmait à France Bleu Azur l'attitude irresponsable de nombreux Azuréens, qui continuent de prendre à la légère la situation : "la situation s’aggrave et il y a encore ce vendredi beaucoup trop de resquilleurs, de personnes qui tentent de contourner les règles de confinement. Nous avons effectué 1.000 contrôles jeudi en constatant des prétextes fallacieux de personnes qui inventent des déplacements pour s’occuper de leurs oliviers, nourrir des animaux, se rendre auprès de leurs aînés en difficulté."

Les policiers et gendarmes vont continuer d’effectuer des contrôles sur les principaux axes et aux carrefours en changeant en permanence de zones afin de couvrir tout le territoire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu