Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le couvre-feu est décrété au Pays Basque

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le Premier ministre a tenu mercredi 22 octobre le point quotidien sur la situation sanitaire en France. Jean Castex a placé 38 nouveaux départements en alerte maximale dont les Pyrénées Atlantiques. Ce seuil d'alerte maximal s'accompagne d'un couvre-feu.

Un couvre-feu est décrété au Pays basque à partir de vendredi 23 octobre 2020.
Un couvre-feu est décrété au Pays basque à partir de vendredi 23 octobre 2020. © Radio France - Solène de Larquier

C'est officiel, le Pays Basque est placé sous couvre-feu. Le département des Pyrénées Atlantiques franchit le seuil d'alerte maximale, d'où le durcissement des restrictions. Le Premier ministre Jean Castex s'est exprimé jeudi 22 octobre lors du point quotidien sur la situation sanitaire en France. Le gouvernement avait déjà voté le retour de l'Etat d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire samedi et renforce à présent les restrictions avec ce couvre-feu pour 38 nouveaux départements ainsi que la Polynésie française, ce qui porte les départements concernés à 54 en tout.

Couvre-feu pendant six semaines

Le couvre-feu prendra effet vendredi 23 octobre à minuit et doit durer jusqu'au 5 décembre. Il sera interdit de circuler de 21h à 6h du matin comme c'était déjà le cas, par exemple à Toulouse. Des exceptions existent, pour le travail, raisons sanitaires ou encore pour promener les animaux ; il sera alors obligatoire de se munir d'une attestation de sortie. L'amende, en cas de sortie non justifiée, s'élèvera à 135 euros,  et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Fermeture totale des bars "sans carte de restauration"

Dans les zones déjà concernées par ce couvre-feu depuis samedi dernier, comme Toulouse, des mesures complémentaires ont été imposées par le gouvernement :  en premier lieu, la fermeture totale des bars. Les restaurants ont en revanche obtenu le droit de rester ouverts durant la journée en appliquant un protocole sanitaire renforcé. Les musées, cinémas et théâtres restent également ouverts en journée. Le secrétaire général de la préfecture des Pyrénées Atlantiques a pour sa part indiqué jeudi soir que les bars fermeraient totalement, "sauf ceux disposant d'une carte de restauration" à condition que cette ouverture se fasse sur "les horaires habituels de la restauration", c'est à dire entre midi et deux et en soirée, avant 21h. 

Dans les métropoles qui appliquaient déjà le couvre-feu, il également de la fermeture des gymnases, des piscines couvertes et de l'ensemble des équipements sportifs. Idem pour les salles de jeu. Les foires et fêtes foraines y sont aussi interdites. Le préfet des Pyrénées Atlantiques, Eric Spitz, doit préciser ces mesures pour le département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess