Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "un début de décrue" en Pays de la Loire

L'épidémie de coronavirus "reste active" en Pays de la Loire, relève l'Agence Régionale de Santé mais la "pression sur les hôpitaux commence à s'atténuer". Certains chiffres sont encourageants.

"Le pourcentage d'augmentation du nombre de cas est inférieur à 5%", relève l'Agence Régionale de Santé (Photo d'illustration)
"Le pourcentage d'augmentation du nombre de cas est inférieur à 5%", relève l'Agence Régionale de Santé (Photo d'illustration) © Maxppp - Guillaume Bonnefont - IP3 PRESS

Le coronavirus reste actif en Pays de la Loire mais les derniers chiffres, communiqués par l'Agence Régionale de Santé, montrent une amélioration. 

Si l'on compare la situation du 14 avril à celle du 31 mars (deux semaines d'écart) : 

  • Le nombre d’hospitalisations est divisé par deux. 
  • Le nombre de passages aux urgences est divisé par deux (10% des consultations dans ce service sont liés actuellement à cette maladie). 
  • Le nombre de personnes en réanimation se stabilise. 
  • Un appel sur dix enregistré par SOS médecin concerne aujourd'hui une suspicion de Covid-19 contre un appel sur quatre voici deux semaines. 

"La pression sur l’hôpital commence ainsi à s’atténuer", constate l’Agence Régionale de Santé. "Nous amorçons un début de décrue", souligne-t-elle. Mais l’ARS reste très prudente. Si la Région Pays de la Loire "résiste plutôt bien à la vague épidémique, il est trop tôt en pour tirer un quelconque enseignement", prévient son directeur Jean-Jacques Coiplet.
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess