Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : un détenu messin contaminé et hospitalisé à Nancy

Un détenu de la prison de Metz-Queuleu contaminé par le coronavirus est actuellement hospitalisé à Nancy, à l'Unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI). Force Ouvrière 57 dénonce le manque de précautions de la part de la direction, qui annonce la distribution de masques jeudi.

Photo d'illustration dans une unité hospitalière sécurisée interrégionale.
Photo d'illustration dans une unité hospitalière sécurisée interrégionale. © Maxppp - MAXPPP

Un détenu mosellan dépisté positif au Covid-19 a été transféré à l'hôpital des détenus de Nancy, l'Unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI). L'information a été confirmée par le service communication de la prison de Metz Queuleu, où le prisonnier est incarcéré, ainsi que le directeur interrégional des services pénitentiaires Hubert Moreau. 

Les surveillants de prison "en colère"

Le Mosellan est isolé des autres prisonniers et pris en charge par l'unité sanitaire de la prison messine à partir du 14 mars, date du déclenchement du "protocole tuberculose". C'est le même protocole que pour un cas de coronavirus, selon Hubert Moreau. Mardi 24 mars, le détenu est ensuite transféré vers l'hôpital des détenus à Nancy Brabois, l'Unité hospitalière sécurisée interrégionale. C'est là qu'il est testé positif au coronavirus.

Selon le syndicat Force Ouvrière 57, les 250 surveillants pénitentiaires de la prison messine sont "très en colère", et dénonce le manque de précautions de la part de la direction. Aucun masque n'a été distribué aux agents, "pour ne pas provoquer la psychose" selon les représentants syndicaux. Les surveillants ont également été privés jusqu'ici de gel hydroalcoolique. 

Des mesures sanitaires "efficaces" selon la direction

De son côté, le directeur interrégional Hubert Moreau affirme que les mesures mises en place à l'UHSI de Nancy et l'unité sanitaire de la prison de Metz-Queuleu sont "efficaces", les masques leur sont d'ailleurs réservés. A partir de jeudi, 7 000 masques chirurgicaux seront distribués dans les unités de soins de l'ensemble des structures pénitentiaires du Grand est. Du gel antibactérien sera également mis disposition dans les prisons.

Ce Mosellan est le premier cas déclaré contaminé par le coronavirus en Lorraine, mais pas dans la région. D'après la direction, il y a au moins un détenu positif au Covid-19 incarcéré à la maison d'arrêt de Strasbourg. A Mulhouse, un prisonnier est en confinement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu