Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : un "drive" pour des tests de dépistage dans sa voiture à Lisses dans l'Essonne

Le groupe Cerballiance, spécialisé dans la biologie médicale, a inauguré un "drive" à Lisses (Essonne) pour faire des tests de dépistage du Coronavirus. Depuis vendredi, il suffit de venir en voiture et d'avoir une ordonnance qui motive le prélèvement pour faire ce test qui coûte 54 euros.

Un "drive test corona" en Belgique
Un "drive test corona" en Belgique © Maxppp - ERIC LALMAND

Comme cela se fait dans d'autres pays (Corée du sud, Canada, Allemagne) un "drive" pour passer des tests de dépistage du Coronavirus est en place depuis vendredi à Lisses en Essonne, confirme à France Bleu Paris le docteur François Blanchecotte, président du syndicat national des Biologistes et à l'origine de cette idée de "drive".

L'initiative revient au groupe Cerballiance spécialisé dans la biologie médicale. 

Comment fonctionne ce "drive test Corona" ?

Pour passer le test, il faut venir en voiture avec une ordonnance qui le prescrit. Des personnels soignants, très protégés, pratiquent ce dépistage à la portière des voitures. Ce test qui coûte 54 euros est remboursé par la sécurité sociale et les mutuelles. Tout le monde peut venir le passer.

L'automobiliste ou le passager reste dans la voiture, résume Patrice Hérisson, directeur régional Cerballiance Île-de-France, à nos confrères du Parisien. "L'automobiliste baisse sa fenêtre, un biologiste protégé effectue le prélèvement nasal à l'aide d'un écouvillon, qui sera analysé sur le plateau technique juste à côté, et le résultat est envoyé au médecin prescripteur dans la journée, après cinq ou six heures en moyenne". 

"Ce dispositif permet de limiter la contamination en évitant les contacts entre patients", affirme le docteur François Blanchecotte à France Bleu Paris. 

Cerballiance envisage d'ouvrir d'autres "drive test Corona"

Les dépistages à Lisses doivent avoir lieu du lundi au vendredi ainsi que le samedi matin. Selon les besoins et la disponibilité des salariés, le stand de prélèvement pourrait aussi fonctionner le dimanche. 

Cerballiance Île-de-France envisage d'implanter d'autres points de dépistages les prochains jours, en Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne, dans les Yvelines, le Val-d'Oise et les Hauts-de-Seine, ce que nous confirme François Blanchecotte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu