Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un médecin manceau est à l'origine de l'application anti-covid la plus consultée de France

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

MaladieCoronavirus.fr. Un questionnaire sur internet qui permet de savoir si l'on présente ou pas les symptômes du coronavirus et surtout quoi faire à ce moment là. Plus 8 millions et demi de Français l'ont utilisé depuis son lancement mi-mars. Une appli conçue par un médecin sarthois

Fabrice Denis, oncologue à la clinique Victor Hugo au Mans, est à l'origine de Maladiecoronavirus.fr, un questionnaire sur internet déjà utilisé par 8.5 millions de personnes
Fabrice Denis, oncologue à la clinique Victor Hugo au Mans, est à l'origine de Maladiecoronavirus.fr, un questionnaire sur internet déjà utilisé par 8.5 millions de personnes © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

"Je ne m'y attendais pas vraiment". Fabrice Denis, oncologue à la clinique Victor Hugo au Mans, se félicite du succès de Maladiecoronavirus.fr. Depuis son lancement en mars, ce site internet dédié à la détection du Covid-19 a été utilisé par 8.5 millions de personnes. C'est l'appli santé la plus utilisée en France depuis le début du confinement. "C'était la première fois qu'une application dans le domaine de la santé digitale était lancée au niveau national. Donc c'est une surprise". Ce questionnaire médical simple et rapide sur internet permet aux patients de savoir s'ils présentent ou pas le symptômes du coronavirus et surtout savoir vers qui se tourner pour être pris en charge. 

Plus de 8.5 millions d'utilisateurs 

Selon le Dr Fabrice Denis, l'utilisation massive de cet outil numérique a probablement "indirectement sauvé des vies. Ce questionnaire en ligne a été lancé à la mi-mars, c'est à dire juste avant le pic épidémique. C'est à ce moment là que cette application a été la plus utilisée et comme elle orientait un maximum de personnes vers une prise en charge par le médecin généraliste, elle a permis d'éviter une saturation du 15, ce qui aurait très défavorable si les vraies urgences n'avaient pas eu être prises en charge à cause de cette saturation. On a pu diviser par huit le nombre inutile d'appels au 15 et réorienter les patients peu graves vers leurs médecins généralistes". Et favoriser quand c'est possible la téléconsultation.

L'utilisation massive de Maladiecoronavirus.fr a probablement sauvé des vies - Fabrice Denis, médecin manceau à l'origine de l'application

Utilisé par plus de 8.5 millions de personnes, le site internet Maladiecoronavirus.fr a permis d'éviter la saturation des urgences et a probablement sauvé des vies

Une deuxième vague possible mais pas à court terme 

Le site Maladiecoronavirus.fr propose aussi un module pour accompagner les gens pendant le déconfinement. Il rappelle les précautions à prendre selon votre état de santé ou si vous fréquentez des personnes fragiles. " C'est un enjeu majeur pour éviter que des patients encore infectés puissent se retrouver à l'extérieur à contaminer d'autres personnes; que des personnes fragiles se retrouvent contaminées et développent des formes graves de la maladie". Le respect des gestes barrières qui a suivi le confinement a permis d'éviter une deuxième vague. " Elle est toujours possible " rappelle le Dr Denis, "mais pas à court terme à priori parce qu'on voit bien que l'épidémie s'éteint. La distanciation sociale permet de réduire la transmission du virus actuellement mais cela ne préjuge pas du tout de ce qui peut se passer cet automne ou cet hiver. Peut-être que cela reviendra ou peut-être jamais, on en sait rien". 

Il n'y aura pas de deuxième vague épidémique dans l'immédiat selon le Dr Fabrice Denis

Un test pour détecter les personnes contaminées, complémentaire à l'application StopCovid

Maladiecoronavirus.fr propose aussi un test qui permet, si vous avez été contaminé,  de retrouver les personnes que vous avez côtoyées et qui sont susceptibles elles aussi d'avoir contractées la maladie. Un peu comme l'application StopCovid qui a été lancée mardi. " La différence" précise le médecin manceau" c'est qu'il n' y a pas de tracing, de géolocalisation. C'est anonyme, il n' y a pas de stockage de données. C'est un lien internet, accessible sur smartphone, tablette ou ordinateur. Ce questionnaire va permettre de retrouver la période où vous étiez contaminant, ce qui n'est pas toujours évident. Cela va permettre de montrer à quelle période vous avez pu contaminer d'autres personnes et vous aider à les retrouver et à les contacter le cas échéant. Et finalement, c'est complémentaire avec l'application StopCovid car on sait bien qu'il y a 40% de la population qui n'a pas de téléphone suffisamment performant pour pouvoir utiliser StopCovid". 600 000 personnes ont téléchargé l'application du gouvernement mais selon un sondage moins de la moitié des Français (45%) comptent télécharger l'application StopCovid. Ce qui pourrait nuire à son efficacité. Le Dr Denis se veut rassurant sur la protection des données pour l'utilisateur. "Il n' y pas grand risque à utiliser cet type d'outil. Par contre, il peut y avoir un bénéfice. Même si une personne sur 20 peut être retrouvée et informée qu'elle est entrée en contact avec un malade. Il ne peut y avoir que des avantages". 

Maladiecoronavirus.fr propose aussi un système pour détecter les cas contacts de malades du Covid mais sans utiliser de traçage numérique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess