Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un médicament prometteur, les hôpitaux de Strasbourg participent à l'étude

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

C'est un espoir dans la lutte contre le Covid-19. D'après les premiers résultats d'une étude, menée dans des hôpitaux parisiens et strasbourgeois, le tocilizumab semble efficace dans le traitement des malades gravement atteints.

Un malade du Covid-19 dans un hôpital de région parisienne, le 16 avril 2020
Un malade du Covid-19 dans un hôpital de région parisienne, le 16 avril 2020 © Maxppp - Kamila Stepien / Le Pictorium

L'étude doit encore être consolidée, mais l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) en dévoile les premiers résultats lundi 27 avril : le médicament immuno-modulateur tocilizumab, utilisé habituellement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, semble efficace sur des malades du Covid-19 dans un état grave. Près de 130 personnes hospitalisées dans treize hôpitaux sont incluses dans l'étude. Les hôpitaux universitaires de Strasbourg en font partie, aux côtés d'hôpitaux parisiens.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'AP-HP explique que la moitié des malades participants à l'étude a reçu une ou deux injections de tocilizumab en plus du traitement standard, tandis que l'autre moitié a reçu uniquement les soins standard. Après un premier suivi de 14 jours, il apparaît que le médicament a réduit "significativement" la proportion de patients ayant dû être transférés en réanimation ou décédés, par rapport à ceux ayant reçu un traitement standard.

Le suivi des malades doit se poursuivre, afin de confirmer les conclusions. Une fois consolidés, ces résultats seront publiés dans une revue scientifique. A ce stade, les chercheurs n'ont pas observé plus d'effets secondaires indésirables chez les patients ayant reçu le tocilizumab que chez ceux qui ont reçu le traitement standard.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess