Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : un traitement issu de vers marins élevés en Vendée désormais validé pour des essais cliniques

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

La société Hemarina basée à Morlaix dans le Finistère a reçu le feu vert pour tester son traitement à base de vers marins sur des patients atteints du Covid-19. Ces fameux vers sont élevés en Vendée par cette société.

Un ver marin pourrait servir à soulager les personnes atteintes du Covid-19
Un ver marin pourrait servir à soulager les personnes atteintes du Covid-19 © Maxppp - Thierry Creux

Et si des vers marins élevés en Vendée pouvaient servir à soulager les patients atteints du Covid-19 ? C'est en tous cas l'idée de la société Hemarina basée à Morlaix dans le Finistère. Le Comité de protection des personnes (CPP) a rendu un avis favorable à l'initiation de test sur des patients. Ils vont donc pouvoir débuter. 

Des vers produits en Vendée

Hemarina possède sa propre ferme d'élevage de vers marins en Vendée. Mesurant entre 10 et 15 cm, ce vers est surtout connu pour ses petits tortillons visibles sur les plages. Son hémoglobine (molécule présente dans les globules rouges et qui a pour rôle de transporter l'oxygène dans le corps) est capable d'acheminer 40 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. L'idée est donc de réduire le nombre de patients ayant besoin d'assistance respiratoire en leur injectant une certaine quantité du sang de ce ver. 

Des essais sur dix patients

L'essai concernera dix patients et doit avoir lieu dans l'un des deux hôpitaux de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, la Pitié-Salpêtrière ou Georges Pompidou, qui disposera de ces produits. Hemarina disposait fin mars de 5.000 doses immédiatement disponibles avec une capacité d'en produire "assez rapidement" 15.000 autres. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu