Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : un vaccimobile pour vacciner les personnes âgées isolées en Ille-et-Vilaine

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Le dispositif, expérimental, est testé depuis ce lundi 15 février à Val d'Anast. Des pompiers du Service Départemental d'Incendie et de Secours viennent directement sur place pour vacciner, à bord d'un camion, les plus âgés contre le Covid-19. Sept autres communes vont en bénéficier.

Le vaccimobile du SDIS 35 va au plus près des personnes âgées loin de tout centre de vaccination
Le vaccimobile du SDIS 35 va au plus près des personnes âgées loin de tout centre de vaccination © Radio France - Fanny Beaurel

Le camion sert habituellement aux visites médicales des pompiers mais cette fois, c'est un véritable centre de vaccination mobile qui s'est installé sur le parking du centre culturel du Rotz. C'est la mairie de Val d'Anast, commune nouvelle regroupant Maure-de-Bretagne et Campel dans le sud ouest de l'Ille-et-Vilaine, qui a recensé tous les plus de 75 ans. Ils sont 285 à être éligibles à la vaccination et il n'y a que 120 places au final : 40 sur trois jours. La municipalité, chargée de les appeler et de leur proposer un rendez-vous, a du faire des choix. 

"On a ressorti les tableurs Excel pour faire ressortir les tranches d'âges et prendre les plus âgés. On connait les habitants alors on a choisi les moins mobiles, les femmes veuves qui ont, pour certaines, un peu plus d'appréhension ou les gens dont on sait qu'ils sont plus malades " explique le maire de Val d'Anast, Pierre-Yves Riboux. 

Les plus de 75 ans qui ont été convoqués attendent leur tour dans le hall du centre culturel
Les plus de 75 ans qui ont été convoqués attendent leur tour dans le hall du centre culturel © Radio France - Fanny Beaurel

Les pompiers assurent la vaccination 

Les personnes âgées qui ont eu leur rendez-vous attendent, bien assises, dans le hall du centre culturel avant d'être conduites les unes après les autres dans le vaccimobile. Pour assurer ces trois jours de vaccination à Val d'Anast, le SDIS (Service d'Incendie et de Secours) d'Ille-et-Vilaine a mis à disposition un médecin-chef qui accueille les patients et qui vérifie qu'il n'y a pas de problème médical, un infirmier qui vaccine et deux sapeurs pompiers qui se chargent d'accompagner les plus de 75 ans avant et après la vaccination avec une dose du vaccin Moderna.

Trente kilomètres de tout centre de vaccination

"On est à 30 kilomètres de tout centre. Quand on a plus de 75 ans, on perd un peu ses repères, on est moins mobile. Il y avait un découragement des habitants, un renoncement à se faire vacciner. Cela contribue à ce qu'on ne se sente pas abandonnés, déclassés", se réjouit Pierre-Yves Riboux. 

Marie-Thérèse, 87 ans, vaccinée ce mardi, apprécie de ne pas avoir à aller jusqu'à Redon ou Rennes. "C'est bien d'avoir un camion qui vienne jusqu'ici" explique t-elle. Jacqueline, 80 ans, elle aussi est soulagée car "il faut trouver toujours quelqu'un pour nous accompagner et ça n'est pas toujours facile".

Marie Thérèse, 87 ans, a reçu sa première injection du vaccin Moderna
Marie Thérèse, 87 ans, a reçu sa première injection du vaccin Moderna © Radio France - Fanny Beaurel

Huit communes concernées pour le moment

"Je sais bien qu'il y a des déçus chez ceux qui ne sont pas vaccinés et il y a beaucoup d'attente. Le message que j'aimerais bien faire passer, c'est que évidemment il faut recommencer l'opération", commente le maire Pierre-Yves Riboux. 

En attendant le retour du vaccimobile dans 28 jours pour la deuxième injection, ce sera le dernier jour de vaccination à Val d'Anast ce mercredi 17 février. Le vaccimobile se rendra ensuite jeudi 18 à Saint-Seglin et vendredi 19 à Mernel. En tout, ce sont 400 personnes de huit communes de ce secteur de Val d'Anast qui seront vaccinées d'ici le 26 février. D'autres territoires isolés du département seront couverts au fur et à mesure des arrivages de doses de vaccins.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess