Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le PDG de l'Inserm espère un vaccin "au cœur de l'hiver, dans les scénarios les plus optimistes"

-
Par , France Bleu

Invité ce lundi sur francinfo, Gilles Bloch, PDG de l'Inserm, a estimé qu'on "pourrait avoir un vaccin au coeur de l'hiver" selon les "meilleurs scénarios optimistes". 300 projets sont en cours dans le monde entier.

Lundi 28 septembre, Gilles Bloch, PDG de l'Inserm, invité de la matinale de franceinfo
Lundi 28 septembre, Gilles Bloch, PDG de l'Inserm, invité de la matinale de franceinfo © Radio France

L'espoir qu'un vaccin contre le coronavirus voie le jour dans les prochains mois existe selon Gilles Bloch, président directeur général de l'Inserm, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale. Invité ce lundi matin sur franceinfo, il a déclaré que "dans les meilleurs scénarios optimistes, on pourrait avoir un vaccin au cœur de l'hiver".

S'appuyant sur la "mobilisation extraordinaire de la communauté scientifique, de la communauté industrielle", Gilles Bloch a rappelé qu'il y avait actuellement "300 projets" en cours "dans le monde entier". De quoi rendre le scientifique "raisonnablement optimiste" pour qu'un vaccin soit mis au point rapidement.

"Il y a des essais qui sont en phase 3, des essais sur des milliers de volontaires sains qui permettent de donner des éléments d'efficacité et de sécurité", poursuit-il. "Il y a suffisamment de pistes pour se dire que si ce n'est pas au coeur de l'hiver, ce sera dans l'année ou dans les deux ans", assure le PDG de l'Inserm.

Des vaccins faiblement efficaces dans un scénario pessimiste

Néanmoins, Gilles Bloch a tenu à nuancer son propos en précisant que dans un scénario pessimiste, "on pourrait trouver des vaccins faiblement efficaces". Il n'y a actuellement pas de "vaccin efficace contre un coronavirus développé" a-t-il précisé.

En France, les essais cliniques vont démarrer "très bientôt", a-t-il aussi indiqué. "On s'est mis en configuration à la demande des deux ministères tutelles de l'Inserm - le ministère chargé de la Recherche et celui de la Santé. On a mis en place une plateforme de recrutement pour des volontaires sains, pour pouvoir accueillir des essais de grande taille en France", a-t-il ajouté. 

"L'idée, c'est de pouvoir accueillir des essais à hauteur de plusieurs milliers de patients, on vise un recrutement de dizaines de milliers de volontaires."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess