Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : Elisabeth Toutut-Picard, la députée de Haute-Garonne contaminée

Par

Un troisième cas de contamination au Covid-19 est confirmé ce samedi au sein de l'Assemblée nationale : il s'agit de la députée de Haute-Garonne Elisabeth Toutut-Picard.

Elisabeth Toutut-Picard, adjointe au maire de Toulouse propulsée députée.
Elisabeth Toutut-Picard, adjointe au maire de Toulouse propulsée députée. © Radio France - Stéphanie Mora

Nouveau cas de coronavirus à l'Assemblée Nationale.  Il s'agit de la députée LREM de la 7e circonscription de Haute-Garonne, Elisabeth Toutut-Picard. L'élue a longtemps travaillé dans le milieu hospitalier, notamment au CHU de Toulouse. 

Publicité
Logo France Bleu

En soirée, c'est elle-même qui a confirmé l'information sur son compte Twitter par communiqué : " Elisabeth Toutut-Picard, députée LREM de Haute-Garonne a fait l'objet d'une détection positive au COVID-19 dans la journée du vendredi 6 mars. Rentrée de Paris jeudi soir, elle avait participé depuis lundi aux débats parlementaires à l'Assemblée Nationale. Présentant à son retour des symptômes assimilables à ceux du coronavirus, elle avait contacté le 15 et subi un examen de dépistage qui s'est avéré positif. Elle a été hospitalisée la nuit dernière dans le service infectiologie du CHU de Toulouse Purpan où elle a été prise en charge dans des conditions optimales. Son état général s'étant bien amélioré, elle est sortie de l'hôpital aujourd'hui en fin de journée et restera confinée pendant 14 jours à son domicile selon les procédures médicales". 

La probabilité pour qu'il y ait quelques cas me paraît à posteriori assez logique - Elisabeth Toutut-Picard, la députée LREM de la 7e circonscription de Haute-Garonne

loading

"Je suis allée à l'Assemblée Nationale comme tous les lundis, sans aucune crainte" explique Elisabeth Toutut-Picard. "C'est par la suite quand j'ai vu apparaître les symptômes que j'ai fait un rapprochement". L'élue toulousaine LREM raconte que "les députés viennent de toutes les régions de France, [qu'] ils rencontrent beaucoup de monde dans leur circonscription, se retrouvent dans un milieu avec une forte promiscuité (...)". "Donc fort logiquement, dit-elle la probabilité pour qu'il y ait quelques cas me paraît à posteriori assez logique."

"Il faut garder son sang froid", ajoute la députée LREM haut-garonnaise Monique Iborra

Contactée par France Bleu Occitanie, sa collègue et députée de la sixième circonscription de Haute Garonne, Monique Iborra, a réagi : "Ca me touche bien sûr. Mais ça ne veut pas dire que tous les députés sont positifs. les enquêtes épidémiologiques sont en cours. Il faut garder son sang-froid". 

Ce nouveau cas porte à trois le nombre de contaminés au Palais Bourbon. Deux cas avérés avaient été annoncés jeudi : le député LR du Haut-Rhin Jean-Luc Reitzer et un salarié de l'Assemblée. Le président de l'Assemblée Nationale Richard Ferran a fait savoir que six personnes sont en ce moment prises en charge par les services de santé en vue d'un dépistage, parmi lesquelles cinq députés et un agent. 

Dans la région Occitanie, 36 cas ont pour le moment été recensés. Le bilan s'élève désormais à 949 cas partout en France, dont 336 rien que sur les dernières 24 heures.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu