Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : une dizaine de patients hospitalisés au CHU de Lille, qui "parvient à faire face"

-
Par , France Bleu Nord

Le CHU de Lille se dit prêt à faire face à l'épidémie de coronavirus. Une dizaine de personnes sont actuellement prises en charge, et aucun patient n'a été infecté dans le Nord ou le Pas-de-Calais. Nos deux départements sont, pour le moment, relativement épargnés par le Covid-19.

Le 3 mars 2020, une dizaine de patients étaient hospitalisés au CHU de Lille pour des suspicions de coronavirus, notamment au service des maladies infectieuses.
Le 3 mars 2020, une dizaine de patients étaient hospitalisés au CHU de Lille pour des suspicions de coronavirus, notamment au service des maladies infectieuses. © Radio France - Cécile Bidault

Alors que la France a dépassé la barre des 200 cas confirmés de coronavirus, le CHU de Lille est pour l'instant relativement épargné. Une dizaine de personnes sont actuellement hospitalisées, huit cas ont été confirmés, et tous les malades viennent d'autres départements, notamment de l'Oise. Il n'y a pour le moment aucun cas de transmission du virus dans le Nord ou le Pas-de-Calais.

Mais les médecins ne se font pas d'illusion : ils savent que l'épidémie passera forcément par chez nous. Alors la direction du CHU se dit prête à monter en puissance si le nombre de malades venait à augmenter fortement ces prochaines semaines : "nous sommes un des plus grands CHU en France, et nous avons une communauté extrêmement investie", constate le directeur général Frédéric Boiron, "des personnels sont d'ailleurs spontanément revenus pendant la période des vacances. Nous parvenons à faire face".

24 lits dédiés

Actuellement, 24 lits sont prêts à accueillir des patients atteints par le Covid-19, une partie dans le service des maladies infectieuses, l'autre en réanimation, pour les cas les plus graves. La capacité peut être doublée si nécessaire. Mais le plus courant, c'est une prise en charge ambulatoire, sans hospitalisation : le patient, s'il n'y a pas de complication, rentre chez lui en attendant d'être guéri. "La majorité des patients ont des infections bénignes", rassure Karine Faure, responsable du service des maladies infectieuses au CHU de Lille, "il ne faut pas céder à l'hystérie. Il n'y a aucune inquiétude, aucune désorganisation". L'objectif, pour éviter cette désorganisation, est de retarder le plus possible la propagation du coronavirus, pour qu'il ne s'ajoute pas à la grippe.

Est-ce qu'on doit continuer à vivre comme avant ? Oui - Patrick Goldstein

Le Samu de Lille renouvelle donc sa demande de ne pas appeler le 15 pour une simple fièvre ou des symptômes grippaux : il est actuellement débordé d'appels, d'autant plus qu'il récupère également les appels du Samu de Beauvais, qui ne parvenait plus à faire face. Patrick Goldstein, qui dirige le pôle de l'urgence au CHU, espère que l'épidémie de coronavirus ne se développera pas avant la fin de l'épidémie de grippe : "si l'épidémie de coronavirus vient après l'épidémie de grippe, elle sera gérée, ce sera une épidémie hivernale virale de plus. Maintenant : est-ce qu'elle est dramatique ? Non. Est-ce qu'elle va tuer plus de monde ? Non. Est-ce que c'est la fin du monde ? Non. Est-ce qu'on doit continuer à vivre comme avant ? Oui".

On le rappelle, il ne faut appeler le 15 que si l'on remplit plusieurs conditions :

  • revenir d'une zone à risque
  • avoir de la fièvre fièvre
  • présenter de la toux et des difficultés respiratoires
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu