Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Dans mon village, personne ne porte le masque", témoigne une Franc-comtoise expatriée en Inde

-
Par , France Bleu Besançon

Isabelle Kumar vient de l'Isle-sur-le-Doubs. Elle habite à côté de Puri, en Inde, depuis six ans et demi avec son mari et ses deux enfants. Si elle a pu être vaccinée, aujourd'hui elle a peur pour ses enfants qui vivent à New Delhi et peur que les Indiens ne réalisent pas l'ampleur de l'épidémie.

 Isabelle, son mari et sa fille sur la plage de Puri, à côté de là où elle habite, en Inde.
Isabelle, son mari et sa fille sur la plage de Puri, à côté de là où elle habite, en Inde. - Isabelle Kumar

Infirmière à la retraite, expatriée depuis six ans en Inde avec son mari d'origine indienne et leurs deux enfants, Isabelle Kumar vient de l'Isle-sur-le-Doubs. Elle vit dans le nord-est de l'Inde, dans un village à côté de la ville de Puri. Selon elle, là où elle habite, "personne ne porte le masque, les Indiens n'ont pas compris la gravité de la situation". Isabelle s'inquiète beaucoup pour ses enfants qui habitent à New Delhi, la capitale.

L'hôpital, là c'est l'enfer, dans les files d'attente"

"Mon fils est positif au covid, on ignore comment il l'a attrapé", explique Isabelle, rassurée parce qu'il est asymptomatique. "Heureusement qu'il est jeune parce que s'il devait aller à l'hôpital, là ça serait l'enfer". Elle décrit les files d'attentes devant les hôpitaux de la capitale indienne, devant les centres de vaccination. Isabelle explique que c'est là que les contaminations se produisent. 

Isabelle, infirmière à la retraite originaire de l'Isle-sur-le-Doubs, habite aujourd'hui avec son mari et ses deux enfants en Inde.
Isabelle, infirmière à la retraite originaire de l'Isle-sur-le-Doubs, habite aujourd'hui avec son mari et ses deux enfants en Inde. - Isabelle Kumar

Pour cette infirmière à la retraite, la situation à Delhi est catastrophique "et pourtant, là-bas ils portent le masque". C'est bien différent dans son village. Puri est une ville sacrée, Isabelle explique donc que les habitants pensent être protégés des dieux et ne pas avoir à craindre le virus. Résultat, c'est très difficile de les pousser à porter le masque ou à se faire vacciner. 

Isabelle a peur pour ses deux enfants qui vivent à New Delhi, la capitale indienne :

"Moi et mon mari nous sommes vaccinés et j'ai totalement confiance dans le vaccin indien", affirme Isabelle. Mais ils sont peu nombreux à avoir reçu des doses dans son village. En effet, le centre de vaccination se trouve à deux kilomètres, une distance que la plupart de ses voisins n'a jamais parcouru dans leur vie entière. Sans vaccination, Isabelle à peur de voir la situation sanitaire se dégrader.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess