Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Coronavirus : "Une partie de la population ne mesure toujours pas les risques" regrette le directeur de l'ARS

Le nombre de personnes contaminées à la Covid-19 explose en région Pays de la Loire. Lors de sa traditionnelle conférence de presse, le directeur de l'Agence Régionale de Santé a fustigé le comportement de certains Ligériens qui continuent à ne pas respecter certains principes de précaution.

Jean-Jacques Coiplet le directeur de l'ARS Pays de la Loire
Jean-Jacques Coiplet le directeur de l'ARS Pays de la Loire © Maxppp - Franck Dubray

Jean-Jacques Coiplet n'y est pas allé par quatre chemins ce mardi matin, lors d'une nouvelle conférence de presse sur la situation épidémiologique de la région Pays de la Loire. "Une partie de la population ne mesure toujours pas, et j'en suis le premier désolé, les risques qu'elle peut prendre, avec des comportements que l'on peut qualifier de plus insouciants. Certains ne prennent pas la mesure des conséquences de leurs comportements" a déclaré le directeur de l'Agence Régionale de Santé. 

Sursaut citoyen

En Pays de la Loire, le taux d'incidence a franchi la barre des 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants et le taux de positivité s'élève à 14,2%. Jean-Jacques Coiplet appelle une nouvelle fois à "un nécessaire sursaut et une réaction citoyenne. Je ne sais plus comment le dire" a-t-il regretté. Et de citer le cas de plusieurs étudiants d'Audencia, une école de commerce de Nantes, qui malgré l'apparition d'un premier cluster déjà en septembre, ont été contaminés à la mi-octobre après des soirées privées dans des appartements. L'Agence Régionale de la Santé et le CHU de Nantes étaient pourtant intervenus dans cette école en début de mois pour faire de la prévention.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess