Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : une pharmacie parisienne s'installe dans la rue pour fabriquer du gel hydroalcoolique

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Au cœur de Paris, la pharmacie Delpech fabrique du gel hydroalcoolique en pleine rue. L'officine produit environ 10 000 litres par jour destinés notamment aux hôpitaux.

La pharmacie Delpech, dans le 6e, fabrique du gel hydroalcoolique dans la rue
La pharmacie Delpech, dans le 6e, fabrique du gel hydroalcoolique dans la rue © Maxppp - Philippe de Poulpiquet

C'est un laboratoire installé en plein cœur de Paris, à ciel ouvert dans le 6e arrondissement de la capitale. La pharmacie Delpech produit son propre gel hydroalcoolique pour faire face aux fortes demandes. "Nous n'avions plus de place pour produire au sein de la pharmacie", explique Fabien Bruno, le gérant.

La rue est barrée

Pour mettre en place cette petite usine, les autorités ont été sollicitées "On a trouvé un accord avec la mairie de Paris et la Préfecture pour barrer la rue et s'installer", précise le patron. 10 000 litres sont produits chaque jour et servent notamment aux autres pharmacies, aux hôpitaux, aux policiers ou encore aux pompiers.

Moins de risque de pénurie

Les solutions hydroalcoolique se vendent au compte-gouttes dans les officines pour limiter le risque de pénurie. "C'est un peu plus facile à trouver, il y a un pharmacien sur deux qui fabrique son gel, pas dans la rue, ça se voit moins, mais la production augmente. Les industriels de la cosmétique ont eu aussi l'autorisation d'en fabriquer", affirme Fabien Bruno.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu