Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

INFO FRANCE BLEU - Coronavirus : une vingtaine de cas à l'université de Pau et des Pays de l'Adour

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Béarn Bigorre, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque, France Bleu

Selon nos informations, une vingtaine de cas de coronavirus ont été détectés au sein de l'université de Pau et des Pays de l'Adour. Le président de l'UPPA, Mohamed Amara, confirme que les campus de Pau, Tarbes, Bayonne et Anglet sont touchés, mais il ne s'agit pas selon lui de clusters.

Le campus de l'UPPA à Pau
Le campus de l'UPPA à Pau © Radio France - Axelle Labbé

La situation se corse, pour l'UPPA. Selon nos informations, l'université de Pau et des Pays de l'Adour compte une vingtaine de cas de coronavirus. Un chiffre que confirme Mohamed Amara, le président de l'UPPA, qui précise que les sites de Pau, Tarbes, Bayonne, et Anglet sont concernés. Une centaine de cas contacts auraient également été repérés. Un Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) s'était déjà réuni vendredi dernier. Une réunion de crise s'est tenue ce lundi.

Le président de l'université, Mohamed Amara, devrait prendre ce mercredi un arrêté réorganisant les enseignements. L'UPPA passera alors au stade 2 de son plan de rentrée. "C'est une phase intermédiaire" indique Mohamed Amara, invité de France Bleu Béarn Bigorre, ce mercredi matin. En plus du port du masque obligatoire, la distanciation sociale stricte s'appliquerait désormais (un siège sur deux dans les amphithéâtres, placements en quinconce). Les cours en distanciel devraient également se multiplier.  

Cours annulés dès cette semaine à Pau

Sur le campus de Pau, des cours ont déjà été annulés à la dernière minute. Ce mardi, par exemple, des étudiants de première année de droit ont été renvoyés chez eux à cause du manque de place dans l'amphithéâtre

"Pour le moment, c'est le bazar", témoignent ces étudiants à Pau.

"L'année va être difficile."                                        
— des étudiants

En ces premiers jours de rentrée universitaire, il y aurait eu des fêtes et des rassemblements étudiants. Mais pour les syndicats étudiants, la direction a ses responsabilités. "Le vrai problème se trouve dans les conditions d'accueil des étudiants, estime Benoît Lacoma, du syndicat Solidaires étudiants. La distanciation était impossible dans les amphis, sans aération possible."

"Il ne faut pas remettre toute la responsabilité aux étudiants", selon Benoît Lacoma du syndicat Solidaires étudiants

"Peu d'étudiants ne respectent pas les consignes sanitaires."                                        
— Benoît Lacoma, du syndicat Solidaires étudiants

Choix de la station

À venir dansDanssecondess