Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les établissements de santé publics et privés unis pour un "marathon face au covid"

-
Par , France Bleu Hérault

Alors que le couvre-feu se met en place dans la métropole de Montpellier ce week-end, le CHU de Montpellier a fait le point avec les établissements de santé privés sur la situation sanitaire. Les établissements ne sont pas saturés mais tous se préparent à un marathon face au virus.

Les responsables des établissements de santé publics et privés unis pour faire point sur la situation face au covid
Les responsables des établissements de santé publics et privés unis pour faire point sur la situation face au covid © Radio France - Claire Moutarde

Le CHU de Montpellier ainsi que tous les établissements privés de santé de la métropole de Montpellier ont fait un point sur la crise sanitaire que nous vivons en ce moment. Le nombre d'hospitalisations augmente rapidement (voir tableaux). 

Le nombre d'hospitalisations augmentent mais les services ne sont pas saturés

Tous établissements confondus (privés et publics), 121 patients "covid" sont ce vendredi hospitalisés dans la métropole de Montpellier. "Un chiffre qui double tous les 7 jours" depuis la fin septembre selon Patrice Taourel, responsable de l'équipe médicale au CHU de Montpellier qui veut alerter la population. Le Professeur estime que  la situation est différente par rapport à la 1ère vague, "ce qui rend les choses plus difficiles". 

Les établissements de santé veulent éviter les reports d'hospitalisations

D'abord, la prise en charge des patients non covid. Les reports et les reprogrammations d'hospitalisations au printemps ont parfois eu de lourdes conséquences sur la santé des patients. Le CHU et les cliniques font donc tout pour maintenir ces hospitalisations. "Il ne faut pas renoncer aux soins par du covid" insiste Thomas Le Ludec, le Directeur Général du CHU de Montpellier, "on a vu des patients arriver dans des états graves". 

Il ne faut pas renoncer aux soins - Thomas Le Ludec, DG du CHU de Montpellier

Même son de cloche à l'ICM, l'Institut du Cancer de Montpellier qui a même déprogrammé treize reconstructions mammaires considérées comme non urgentes pour pouvoir continuer à accueillir les malades atteints d'un cancer ayant besoin d'un suivi rapide.

Le pic n'a pas encore été atteint

Ensuite, l'épidémie est très concentrée sur la métropole de Montpellier alors que la ville avait été relativement épargnée lors de la première vague. 

Le pic n'a toujours pas été atteint. La courbe est encore ascendante et "on ne sait pas quand le pic va arriver et à quel niveau il sera" estime Patrice Taourel. 

Les personnels sont épuisés

A cela s'ajoute la fatigue des personnels, "les héros sont fatigués, on a plus de mal à susciter l'enthousiasme pour aller au combat". Le CHU de Montpellier lance d'ailleurs une nouvelle campagne de recrutement. Les 155 embauches après l'été de technicien.ne.s de laboratoire, d'infirmier.e.s et d'aides-soignant.e.s ne suffisent plus. 20 personnels supplémentaires devraient permettre de soulager les soignants, surtout auprès des patients covid.

Les héros sont fatigués - Pr Traourel, responsable de l'équipe médicale du CHU de Montpellier

"Il faut que les personnels qui travaillent en covid depuis des mois puissent souffler, selon Thomas Le Ludec, car le covid est obsédant et très lourd avec le protocole pour s'habiller et se déshabiller entre deux patients. Toutes mesures créent une pression quotidienne avec la peur de contaminer les patients et sa propre famille. C'est une angoisse permanente qui crée cette fatigue".

Les cliniques privées prennent leur part en prenant en charge 30 % des patients covid sur la métropole de Montpellier

Les capacités d'accueil dans les établissements de santé ne sont pas saturées, y compris dans les établissements privés qui prennent en charge 30% des patients covid sur la métropole de Montpellier "sont prêts à faire le job malgré la fatigue" explique Lamine Garbi, patron de Cap Santé et président national de la Fédération de l'Hospitalisation Privée, "on sait que ça va être long, on sait qu'on n'est pas sur un sprint, on est sur un marathon qui va durer plusieurs mois". 

On est sur un marathon - Lamine Garbi, président de la FHP

Lamine Garbi qui appelle les concitoyens à être prudents sous peine de voir "une explosion du nombre de cas d'ici 2 à 3 semaines. Il faut qu'ils se fassent dépister, qu'ils soient tracés et qu'ils s'isolent s'ils ont positifs".

La mortalité baisse

La relative bonne nouvelle, c'est qu'aujourd'hui le taux de mortalité baisse, "Sur la 1ère vague, 27 % des patients hospitalisés en réanimation mourraient. Aujourd'hui, c'est moins de 5%" selon le Pr Kada Klouche, coordonnateur de la réanimation médicale du CHU de Montpellier. "On soigne mieux" estime le Pr Jacques Reynes, coordonnateur des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Montpellier grâce à "la corticothérapie, l'immunothérapie et les antiviraux".

Les soignants se préparent donc à plusieurs mois d'efforts mais espèrent "un vaccin va bien finir par arriver" termine le Pr Taourel, "mais le président de la République l'a dit, il ne faut rien attendre avant l'été".

CHU de Montpellier
CHU de Montpellier - CHU de Montpellier
CHU de Montpellier
CHU de Montpellier - CHU de Montpellier
Les hospitalisations dans les établissements de santé de la métropole de Montpellier
Les hospitalisations dans les établissements de santé de la métropole de Montpellier - CHU de Montpellier

Pr Traourel, responsable d el'équipe médicale au CHU de Montpellier voit 5 différences avec la 1ère vague

le CHU recrute pour soulager le personnel épuisé, Thomas Le Ludec, DG du CHU de Montpellier

Les cliniques privées prennent en charge 30 % des patients covid dans la métropole de Montpellier, Lamine garbi, pdt de la FHP

Thomas Le Ludec, DG du CHU de Montpellier appelle à ne pas renoncer aux soins

Choix de la station

À venir dansDanssecondess