Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : interdiction des buvettes et des sonos pendant trois semaines en Vendée

-
Par , France Bleu Loire Océan

La préfecture de Vendée durcit les mesures sanitaires, ce jeudi après-midi. Afin d'enrayer la progression de l'épidémie de Covid-19, elle annonce l'interdiction des débits de boissons temporaires, des buvettes ainsi que des sonos pendant au moins trois semaines, à compter de ce samedi minuit.

La préfecture de Vendée annonce, ce jeudi, la fermeture des buvettes et des sonos pour au moins trois semaines, à compter de ce samedi, afin d'enrayer l'épidémie de coronavirus.
La préfecture de Vendée annonce, ce jeudi, la fermeture des buvettes et des sonos pour au moins trois semaines, à compter de ce samedi, afin d'enrayer l'épidémie de coronavirus. © AFP - Christian Watier

Avec un taux d'incidence qui ne cesse de croître et qui dépasse désormais les 100 cas pour 100.000 habitants, le préfet de Vendée, Benoît Brocart, a décidé de sévir pour tenter d'enrayer la progression de l'épidémie de coronavirus et ainsi d'éviter un couvre-feu au département dans les prochaines semaines. Il a décidé, ce jeudi après-midi, d'interdire "la mise en place de débits de boissons temporaires et de buvettes organisées dans le cadre de rassemblements publics et de manifestations sportives" et "la diffusion de musique amplifiée et toutes les activités musicales pouvant être audibles depuis la voie publique et susceptibles d’y générer un rassemblement", dès ce samedi minuit.

Une interdiction pour au moins trois semaines

Dans un long communiqué envoyé aux rédactions dans la foulée des annonces du Premier ministre Jean Castex, la préfecture a décidé le durcissement des mesures sanitaires en raison de la "situation épidémiologique fortement dégradée sur les sept derniers jours [qui] confirme l’urgence et la nécessité de prévenir tout comportement de nature à augmenter ou à favoriser les risques de contagion." 

Ces nouvelles règles seront en vigueur jusqu'au 12 novembre à minuit. De même et après l'avoir annoncé en milieu de semaine, Benoît Brocard a également décidé "la mise en place d’un cahier de rappel" dans les bars et restaurants afin de faciliter le "tracing" d'éventuels cas-contact par les autorités sanitaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess