Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : vers un couvre-feu dès 18h dans la Marne et les Ardennes ?

Le ministre de la Santé a annoncé ce mardi soir de nouvelles mesures pour éviter une perte de contrôle de l'épidémie de Coronavirus. Olivier Véran a évoqué l'éventualité d'un couvre-feu renforcé, dès le 2 janvier, dans 20 départements, dont la Marne et les Ardennes.

Couvre-feu à Reims, rue de Talleyrand, le 24 octobre 2020. Image d'illustration.
Couvre-feu à Reims, rue de Talleyrand, le 24 octobre 2020. Image d'illustration. © Radio France - Stéphane Maggiolini

Le ministre de la Santé était l'invité ce mardi soir du JT de France 2. Olivier Véran a fait le point sur la situation épidémique dans le pays, après un conseil de défense présidé ce matin par Emmanuel Macron. Trois régions, dont le Grand Est, et une vingtaine de départements, dont la Marne et les Ardennes, pourraient être concernés par un renforcement des mesures sanitaires.

Couvre-feu, en accord avec les préfets

Dans ces départements, le couvre-feu pourrait être avancé de 20h à 18h, jusqu'à 6h du matin. Une mesure qui entrerait en application dès le samedi 2 janvier 2021, le temps de se concerter avec les autorités sanitaires locales, les élus et les préfets.

Dans les territoires au-dessus du seuil d'alerte

Selon Olivier Véran, les territoires concernés sont ceux qui affichent un taux d'incidence supérieur à 200 nouveaux cas pour 100.000 habitants, supérieur à 100 pour les plus de 65 ans et un taux d'occupation des services de réanimation au-dessus de 30%.

Selon les derniers chiffres de l'ARS Grand Est, la Marne aurait un voyant sur trois au rouge, le taux d'incidence chez les plus de 65 ans (265). Les Ardennes auraient au moins deux critères au-dessus du seuil d'alerte, le taux d'incidence (282) et le taux d'incidence chez les plus de 65 ans (328).

Pas de reconfinement en vue

Si le flou persiste sur les futures mesures et leur zone d'application, Olivier Véran a tenu à écarter l'idée d'un reconfinement local. Une idée portée notamment par le maire de Reims, Arnaud Robinet, qui salue "la départementalisation des décisions et le retour du couple maire-préfet" au coeur des annonces du ministre de la santé. Il s'interroge toute fois sur le renforcement du couvre-feu, "je crains que ce ne soit un peu tard (...) alors qu'un confinement de dix jours aurait permis de limiter l'augmentation de l'épidémie".

Le président du conseil départemental des Ardennes s'attendait à de nouvelles mesures mais il est resté sur sa faim, devant la télé. "Je suis sceptique, pour moi il n'a pas fait d'annonce. On voit bien que le couvre-feu n'a pas réglé le problème. Est-ce bien suffisant de l'avancer", s'interroge Noël Bourgeois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess