Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : vers un dépistage à grande échelle à Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu

La ville de Strasbourg se prépare à 'l'après", une fois que le déconfinement sera levé, sans doute à partir du 11 mai. Elle souhaite tester un maximum d'habitants pour éviter une deuxième vague.

Tests PCR
Tests PCR © Maxppp - Hendrik Schmidt

C'est un sujet qui alimente beaucoup les conversations en Alsace et en France : la question des tests. A ce sujet, la ville de Strasbourg souhaite accélérer le processus. "Il faut qu'on soit en capacité de tester à grande échelle à partir du 11 mai afin de casser la chaîne de contamination et d'arrêter, éventuellement, une deuxième vague" explique le premier adjoint au maire, Alain Fontanel. Actuellement, dans le Bas-Rhin, on peut réaliser environ 4.000 tests par jour.

Si une personne tousse ou a de la fièvre, elle fera le test PCR, qui permet de confirmer si un malade est infecté à l'instant T, après un prélèvement réalisé en introduisant profondément un écouvillon (long coton-tige) dans le nez du patient. En cas de test positif, elle sera isolée à son domicile ou dans des hôtels de la ville.

Une dizaine d'hôtels disposés à accueillir des malades

La ville de Strasbourg travaille en concertation avec le secteur hôtelier. Pour le moment, une dizaine d'établissements serait partants pour héberger des personnes atteintes du Covid-19. "Les modalités techniques et financières" seront précisées "dans quelques jours" selon Alain Fontanel.  

Par ailleurs, cela a été confirmé ce mercredi 22 avril, le Parlement européen à Strasbourg accueillera un centre de dépistage en mai. 2.500 personnes pourront été testées quotidiennement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess