Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : y aura-t-il suffisamment de vaccins à disposition en Île-de-France ?

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Alors que la vaccination contre le coronavirus débute ce lundi pour les plus de 75 ans, plusieurs élus franciliens s'inquiètent. Les doses livrées ne sont pas suffisantes selon eux. En visite dans un centre de vaccination ce vendredi, la maire de Paris estime qu'il faut "accélérer la cadence".

Visite de la maire de Paris d'un centre de vaccination contre la Covid 19
Visite de la maire de Paris d'un centre de vaccination contre la Covid 19 © Maxppp - Pierre VASSAL

Les volontaires à la vaccination devront-ils patienter longtemps avant de pouvoir se faire injecter une dose contre le coronavirus ? A partir de ce lundi 18 janvier, la vaccination des plus de 75 ans débutent mais plusieurs élus franciliens alertent le gouvernement : ils ne reçoivent pas suffisamment de doses pour répondre à la demande. 

Ce vendredi 15 janvier, la maire de Paris s'est une nouvelle fois montrée très critique vis à vis de la stratégie vaccinale du gouvernement. En déplacement dans un centre de vaccination du 10e arrondissement de Paris, elle a regretté "un nombre de doses très faible par rapport à la population parisienne". Si on reste "sur un rythme de 10.000 doses par semaine", il nous faudra "environ huit mois pour arriver à vacciner uniquement" les 170.000 personnes âgées de plus de 75 ans, a souligné Anne Hidalgo au centre Olympe de Gouges. L'élue appelle à "accélérer la cadence".

Pour le maire Les Républicains du 15e, Philippe Goujon, les 22.000 habitants de son arrondissement âgés de plus de 75 ans devront s'armer de patience. Selon lui seules 1.200 doses sont attendues la semaine prochaine.

De son côté, Jean-Philippe Dugoin-Clément, le vice-président de la Région Île-de-France s'indigne dans un tweet. "5000 doses de vaccin par semaine en Essonne. C'est moins de 0,5% de la population du département", écrit le Maire UDI de Mennecy.

Qu'en est-il réellement ? Selon un médecin réanimateur francilien qui s'est penché sur le nombre de commandes de l'Union européenne, nous aurons ce mois-ci les doses pour vacciner 2% de la population d'Ile-de-France. Puis autant le mois prochain, alors que les plus de 75 ans représentent 7% de la population dans notre région. Tous les volontaires ne pourront donc pas être piqués dès la semaine prochaine. Certains centres affichent d'ailleurs déjà "complet" ces prochains jours.

La campagne de vaccination pourrait encore se compliquer dans les prochains jours. Le laboratoire américain Pfizer a averti qu"à compter de la semaine prochaine" des livraisons de vaccins anti-Covid vers la Norvège et l'Europe allaient baisser, le temps d'améliorer ses capacités de production.

Selon les dernières données officielles, un peu plus de 318.000 personnes ont reçu à ce jour une injection du vaccin Pfizer/BioNTech en France. Lors d'un déplacement ce vendredi à Troyes, le ministre de la Santé Olivier Véran a assuré que "plus d'un million de vaccinations" seraient réalisées d'ici fin janvier et entre 2,4 et 4 millions d'ici fin février, en fonction de l'arrivée du remède fabriqué par AstraZeneca.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess