Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT VIDÉO - Coronavirus : 54 départements concernés par un couvre-feu de 21h à 6h
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : ce qui change pour Toulouse, qui passe en "zone d'alerte renforcée"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Le ministre de la Santé Olivier Véran l'a annoncé mercredi 23 septembre : la métropole de Toulouse passe en "zone d'alerte renforcée". De nouvelles restrictions sanitaires vont s'appliquer ces prochains jours.

Les piscines couvertes sont elles aussi concernées par les nouvelles restrictions sanitaires
Les piscines couvertes sont elles aussi concernées par les nouvelles restrictions sanitaires © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

La ville rose va devoir appliquer de nouvelles restrictions sanitaires face à l'épidémie de Covid-19. Depuis ce mercredi soir, la métropole de Toulouse est classée en "zone d'alerte renforcée" par le ministère de la Santé. Une zone où le taux d'incidence est supérieur à 150 cas pour 100.000 habitants.

Toulouse et dix autres villes en "alerte renforcée"

Un nouveau classement et une précision sur l'échelle de l'épidémie de Covid-19 en France qui n'est pas que symbolique. De nouvelles mesures sanitaires seront décidées dans les jours à venir, décidées avec la préfecture de Haute-Garonne. 

Vendredi 18 septembre puis quatre jours plus tard, Étienne Guyot, le préfet du département, avait pourtant annoncé de nouvelles restrictions sanitaires, comme les réunions publiques limitées à 10 personnes. Mais face aux chiffres liés à l'épidémie de coronavirus en France, le Conseil scientifique avait appelé à des contraintes plus strictes dans 20 grandes métropoles, et donc à Toulouse.

Toulouse, métropole où le taux d'incidence mesuré ce weekend était de 226 personnes testées positives pour 100.000 habitants, soit bien au-dessus du seuil des 50 cas pour 100.000 habitants, synonyme de circulation active du virus. 

Fermeture des bars à 22h, fermeture des piscines couvertes et salles de sport 

Le point sur les nouvelles mesures à venir à Toulouse dès samedi :  

  • Les bars devront fermer à 22h maximum (à partir de lundi) ;
  • Les fêtes locales et étudiantes seront interdites ;
  • Les salles des fêtes et polyvalentes seront fermées ;
  • Les piscines couvertes, les salles de sport et les gymnases seront fermées ;
  • Les visites en Ehpad seront possibles uniquement sur rendez-vous ;
  • Le préfet de Haute-Garonne pourra fermer partiellement des établissements.
11 villes dont Toulouse sont en "alerte renforcée"
11 villes dont Toulouse sont en "alerte renforcée" © Visactu

Les départements en "zone d'alerte"

La Haute-Garonne, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Gers et l'Aveyron, mais aussi l'Ariège depuis ce mercredi soir, sont eux toujours placés en "zone d'alerte", là où le taux d'incidence du Covid-19 dépasse 50 cas pour 100.000 habitants (69 départements concernés en France). Les fêtes, mariages, tombolas, anniversaires et communions devront réunir moins de 30 personnes.

"La circulation du virus dans certains territoires a atteint un niveau tel, que nous devons prendre des mesures supplémentaires, a annoncé Olivier Véran, le ministre de la Santé. Si nous réalisons encore quelques efforts dans notre quotidien, nous pouvons encore réduire l'épidémie."

69 départements sont en "zone d'alerte".
69 départements sont en "zone d'alerte". © Visactu

La menace de l'alerte maximale

Si le taux d'incidence continue d'augmenter à Toulouse, la métropole pourrait basculer en "zone d'alerte maximale". Ce qui impliquerait la fermeture totale des restaurants et des bars, comme ce sera le cas en Guadeloupe et dans la métropole d'Aix-Marseille, à partir de ce samedi. 

Pour l'instant Olivier Véran exclut tout reconfinement total ou partiel.

Le virus a fait au moins 31.416 morts en France. En Occitanie, l'Agence régionale de santé (ARS) comptabilisait mardi 22 septembre 319 personnes hospitalisées (dont 87 en réanimation), et 572 décès constatés en établissements de santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess