Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Corrèze : la canicule a fait 25 morts de plus cet été

mardi 25 septembre 2018 à 18:36 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

La canicule est responsable d'une importante augmentation des décès cet été en Corrèze, selon Santé Publique France. Elle aurait coûté la vie à 25 personnes de plus par rapport à une année normale.

Les personnes âgées sont les principales victimes de la surmortalité liée à la canicule
Les personnes âgées sont les principales victimes de la surmortalité liée à la canicule © Maxppp -

Brive-la-Gaillarde, France

La canicule est responsable d'une importante augmentation des décès cet été en Corrèze. C'est ce qui apparaît dans le rapport de Santé Publique France après la vague de fortes chaleurs constatées dans le pays entre le 24 juillet et le 8 août. Elle a fait 1.500 morts de plus en France, dont 38 pour la région Nouvelle Aquitaine.

La Corrèze arrive en tête des départements les plus touchés. Sur les 38 morts supplémentaires en Nouvelle Aquitaine, 25 sont à déplorer en Corrèze par rapport à une année normale indique Santé Publique France à France Bleu Limousin. Cela représente une augmentation d'un peu plus de 35% de la mortalité (35,7%) dans le département.

La mortalité en hausse de 35,7%

Cela est donc directement la conséquence des fortes chaleurs puisque les seuils d'alerte liés aux températures ont été dépassés six jours de suite, du mercredi 1er au lundi 6 août. La Corrèze est d'ailleurs le département de Nouvelle Aquitaine où ces seuils ont été dépassés le plus longtemps, comme le précise le bilan régional de Santé Publique France.

Plus d'admissions aux urgences en raison de la chaleur

Le constat se vérifie aussi au service des urgences des trois hôpitaux de Brive, Tulle et Ussel. Toujours selon les chiffres compilés par Santé Publique France transmis à France Bleu Limousin, 29 personnes ont été admises sur cette période pour des pathologies liées à la chaleur comme des coups de chaud ou des déshydratations. En revanche, aucune surmortalité n'a été constaté en Haute-Vienne et en Creuse où les seuils d'alerte à la chaleur n'ont été dépassés à aucun moment, même au plus fort de la canicule.