Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Corrèze : quatre médecins ont pris leur fonction, le centre départemental de santé est ouvert

-
Par , France Bleu Limousin

Pour pallier le manque de médecins sur le territoire, un centre départemental de santé vient d'ouvrir en Corrèze. Sur les dix médecins qui doivent le rejoindre, quatre viennent de prendre leur fonction à Egletons et Neuvic.

Le centre départemental de santé a ouvert ses portes à Egletons
Le centre départemental de santé a ouvert ses portes à Egletons © Radio France - Nicolas Blanzat

Égletons, France

C'est parti pour le centre départemental de santé en Corrèze. Il est opérationnel depuis quelques jours à Egletons et dispose aussi d'une antenne à Neuvic. Quatre médecins, salariés du conseil départemental, assurent désormais des consultations (" avec un salaire mensuel de l'ordre de 5.000€ net pour un temps plein " précise le département). De quoi commencer à résorber un peu les carences de la médecine libérale en Corrèze où un habitant sur cinq, environ, n'aurait pas de médecin traitant. Pour contrer ce phénomène, et anticiper des années encore plus dures (35% des généralistes de Corrèze ont plus de 60 ans, et un sur quatre devrait partir en retraite d'ici 2025), le département a repris à son compte ce qui se fait déjà en Saône-et-Loire, département précurseur en la matière.

Un centre principal et bientôt quatre antennes

Il vient de créer ce centre départemental en plein au milieu de la 'zone d'intervention prioritaire' où la situation en terme de généralistes est vraiment très tendue : cela va de Vigeois à Meymac, et de Chamberet à Marcillac-la-Croisille. Qui a besoin peut désormais appeler le centre départemental (gratuitement au 0.805.29.19.09), soit pour consulter en l'absence du médecin traitant habituel, soit pour enfin en avoir un. Face aux importantes carences de médecins libéraux en Corrèze (" on n'agit pas en concurrence mais on vient compléter une offre très insuffisante " dit le docteur Alain Acker, qui coordonne le centre) et à l'afflux attendu, cinq autres médecins, déjà embauchés, rejoindront le dispositif au 1er janvier 2020. Un sixième, qui partagera son temps entre les urgences de l'hôpital d'Ussel et Corrèze Santé, arrivera aussi. En plus du centre à Egletons et de l'antenne à Neuvic, cela permettra d'ouvrir trois autres antennes à Bort-les-Orgues, Sornac et Chamberet.

Un coût envisagé de 300.000€ pour le département

Ces médecins occuperont des locaux mis à disposition soit par les communes, communautés de communes, offices habitat ou au sein de maisons de santé existantes. Les consultations, qui vont déjà bon train, se font sur rendez-vous dans les lieux Corrèze Santé ou à domicile du lundi au vendredi. Des plages de consultations sans rendez-vous sont envisagées par la suite quand les équipes seront au complet. Il en coûte le même prix que chez un généraliste secteur 1, soit 25€. Mais cela ne compensera pas tous les coûts. A terme, avec dix médecins salariés, le conseil départemental table sur une participation de 300.000€ par an.

Des locaux refaits à neuf pour le centre départemental de santé à Egletons - Radio France
Des locaux refaits à neuf pour le centre départemental de santé à Egletons © Radio France - Nicolas Blanzat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu