Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corse : les jeunes vaccinés, libérés ?

-
Par , , France Bleu RCFM

Alors que le Gouvernement a décidé d’anticiper la date d’ouverture de la vaccination dès l'âge de 18 ans au 31 mai au lieu du 15 juin, les jeunes insulaires sont nombreux à avoir, déjà, franchi le pas.

Dans un centre de vaccination en Bretagne - image d'illustration
Dans un centre de vaccination en Bretagne - image d'illustration © AFP - Martin Bertrand/Hans Lucas

Selon la dernière note statistique de l'ARS sur la couverture vaccinale par tranche d’âge, publiée le 21 mai dernier, près de 30% des 18/49 ans ont déjà reçu une première dose et 9% la seconde. 

Mais désormais si vous avez 18 ans vous pouvez officiellement prendre un rendez-vous dans les centres de vaccination et demander votre première injection contre la Covid-19 à compter de lundi prochain, le 31 mai. La date a été anticipée par le gouvernement, ce devait être le 15 juin, afin de "booster" plus encore la campagne de vaccination, pouvoir passer un été plus serein et surtout éviter une relance du virus à la rentrée prochaine comme cela avait été le cas en 2020. 

La Corse au premier rang des régions vaccinées

C'est donc la dernière tranche d'âge "adultes", les 18-49 ans, qui va s'ouvrir lundi à la vaccination mais chez nous ce message avait été plus qu'anticipé. Une anticipation qui a été permise par une vaccination générale bien suivie par la majorité de la population, la Corse est au premier rang des régions vaccinées, et par une quantité de vaccins importante et bien gérée, notamment sur le plan des doses restantes. 

Si vous avez 18 ans vous pouvez officiellement prendre un rendez-vous dans les centres de vaccination
Si vous avez 18 ans vous pouvez officiellement prendre un rendez-vous dans les centres de vaccination © Radio France - Radio France

Brice, 22 ans, l'a faite ce week-end à Bastia : _« Ça fait un moment que je veux me faire vacciner, je me suis levé ce matin et j’ai dit pourquoi pas, j’ai pris rendez-vous il y a 15 minutes cela a été rapide...il vaut mieux le faire maintenant de son propre choix plutôt que cela soit obligé plus tard. » Passer "un été tranquille" et retrouver progressivement une vie normale, c'est également ce qui a motivé Pierre et Eva, un couple d'une trentaine d'année : « Je n’étais pas obligée mais j’estime que plus la population se vaccinera rapidement plus vite on sera immunisé…Je suis amené à rencontrer beaucoup de gens, je suis dans le commerce, ça va permettre de réduire le risque et puis il y a l’aspect familial, protéger nos anciens_, pouvoir très vite les voir sans le masque retrouver les bonnes habitudes… ». 

Sensibiliser les autres

Pour les médecins ces personnes qui ont anticipé sont surtout des volontaires. Il reste maintenant à sensibiliser tous les autres et notamment les très jeunes de cette catégorie, dixit le Dr Christian Medori, intervenant sur le site de Bastia : « On en a eu pas mal, _tous ceux qui étaient décidés à le faire. Maintenant il faut arriver à toucher les réticents_, leur faire comprendre que ce n’est pas simplement pour soi-même mais pour les autres. Si on veut une immunité collective suffisante il faut encore du monde à venir. »

Dr Christian Medori

Si vous faites partie des professions prioritaires -enseignants, policiers, gendarmes, caissières ou conducteurs de bus-, vous pouvez d'ores et déjà vous faire vacciner depuis ce lundi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess