Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Corse : vacances offertes pour les personnels hospitaliers... en attendant le Ségur

-
Par , , France Bleu RCFM

Les personnels soignants des hôpitaux insulaires sont invités à passer leurs vacances dans l'île cette année. L'ATC offre un week-end dans un établissement labellisé de leur choix (hôtel, chambre d'hôte, camping...) et pour un montant de 200 euros. En attendant plus au niveau salaire...

Les personnels soignants, ici à l'hôpital de Bastia, en première ligne face au coronavirus
Les personnels soignants, ici à l'hôpital de Bastia, en première ligne face au coronavirus © Maxppp - Jonathan Mari

Ils ont beaucoup donné, à eux de recevoir. L'Agence du Tourisme de la Corse a décidé d'offrir aux personnels soignants des hôpitaux insulaires un week-end dans un établissement (hôtel, camping ou chambre d'hôte), situé en Corse, et pour un montant de 200 euros. Environ 4 500 salariés de la fonction publique hospitalière sont concernés, et pourront en profiter jusqu'au 2 janvier 2021. Pour ce faire, ils doivent s'inscrire, sur le site visit-corsica.com. 

Une initiative bien accueillie par les personnels, même si les attentes des syndicats sont ailleurs

Ce dispositif, appelé "I Nostri Eroi" (Nos héros),  a pour but, explique l'ATC, de remercier les soignants qui ont travaillé durant la crise du Covid-19, mais aussi de booster l'économie locale, notamment le secteur de l'hôtellerie. Une initiative qui est plutôt bien accueillie par les personnels, même si les attentes des syndicats sont ailleurs, souligne Antoine Paolini, l'un des délégués CGT du centre hospitalier d'Ajaccio : "Nous de dépendons pas de la Collectivité de Corse, donc ces bons vacances, c'est du bonus. Par contre, on attend beaucoup de l'Etat, du Ségur de la Santé (...) Or, on a peur que la montagne accouche d'une souris".  

L'accord prévoit une augmentation à terme de 180 euros net par mois pour tous les salariés des métiers paramédicaux et non médicaux

Les négociations du "Ségur de la santé" entre syndicats et gouvernement se sont justement achevées dans la nuit de mercredi à jeudi et un projet d'accord a été trouvé pour la revalorisation des métiers paramédicaux et non médicaux, selon Franceinfo, de sources syndicales. L'accord, qui prévoit une augmentation à terme de 180 euros net par mois pour tous les salariés des métiers paramédicaux (infirmiers, aides-soignants) et non médicaux (techniciens, brancardiers, etc.), doit encore être validé par les syndicats. Ils ont jusqu'à lundi pour se tourner vers leur base et signer le protocole d'accord. Des syndicats divisés : certains y voient "un bon socle", pour d'autres, qui réclamaient 300 euros par mois, nous sommes encore loin du compte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess