Santé – Sciences

Côte-d'Or : Chenôve dévoile sa nouvelle maison de santé

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne mercredi 1 avril 2015 à 10:37

SANTE, CARTE VITALE, FEUILLE DE SOIN
SANTE, CARTE VITALE, FEUILLE DE SOIN © Maxppp

Alors que les députés entament tout juste à l'Assemblée Nationale l'examen du projet de loi Santé de Marisol Touraine, qui vise à améliorer l'accès aux soins pour les plus démunis, la ville de Chenôve présente sa nouvelle maison universitaire de santé et soins primaires.

Du médecin généraliste, à l'infirmière en passant par la pédicure-podologue, depuis l'ouverture de la maison universitaire de santé et soins primaires de Chenôve, les professionnels qui y exercent n'ont pas le temps de chomer. Installée au sein du quartier défavorisé du Mail, elle a pour vocation de réduire les inégalités sociales en matière d'accès aux soins. Ici par exemple on ne sera pas obligé d'avancer l'argent pour les soins dentaires parfois très coûteux.

 

Dans ce bâtiment tout neuf aux couleurs rouge et grise qui ressemble à une petite clinique, 2 infirmières, 2 chirurgiens dentistes, 2 préleveurs d'analyses, une sage femme, un podologue et 6 médecins généralistes s'y sont installés. Tous ont abandonné leurs cabinets en ville mais pas leur patients pour investir cette maison pluridisciplinaire . L'un des objectifs est effectivement de lutter contre cette injustice qui veut que dans ce type de quartier défavorisé à cause de la précarité et de ses corolaires par exemple en matière de maladie cardio vasculaire, on meurt 15 à 20 ans plus tôt que dans les quartiers aisés rappelle le professeur Jean-Noël Beis qui porte ce projet à bout de bras depuis 8 ans. Projet qui a enfin vu le jour début mars avec un succès phénoménal puisqu'en à peine quelques semaines déjà 6 300 patients l'ont fréquenté.

 

L'avantage pour les professionnels qui y travaillent c'est de pouvoir croiser leurs infos sur les patients et d'apporter de meilleurs soins comme en témoignage le médecin remplaçant Myriam Kohl

Myriam Kohl, médecin remplaçant dans cette nouvelle maison de santé

Myriam Kohl, médecin remplaçant dans cette nouvelle maison de santé

 

Autre intérêt de cette maison de santé, on va y faire de la recherche explique le professeur Jean-Noël Beis

Le professeur Jean-Noël Beis

Le projet a couté 1 million et demi d'euros, financé par la ville de Chenôve mais aussi la Région Bourgogne, le département de Côte d'Or, et les fonds européens.

 

 

De plus en plus de personnes rognent sur leur budget santé afin de s'en sortir - Fotolia
De plus en plus de personnes rognent sur leur budget santé afin de s'en sortir © Fotolia