Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Côte-d'Or : un retraité offre 1600 masques FFP2 aux pompiers de Saint-Jean-de-Losne

-
Par , France Bleu Bourgogne

Une solidarité qui fait chaud au coeur ! Alors que la crise du COVID-19 touche de plein fouet notre pays. En Côte-d'Or, les dons de masques se multiplient envers les soignants, les services de la sécurité intérieure. A Saint-Jean-de-Losne Robert Gauthier vient de retrouver et donner 1 600 masques.

Thionville dons de masques pour le coronavirus au Grand Est (photo d'illustration)
Thionville dons de masques pour le coronavirus au Grand Est (photo d'illustration) © Maxppp - Pierre HECKLER

En cette période de crise gravissime pour l'Humanité, voilà une initiative qui fait du bien. A Saint-Jean-de-Losne, Robert Gauthier, plombier-chauffagiste en retraite de 85 ans et ancien membre d'associations humanitaires de Dijon et de Nuits-Saint-Georges, a retrouvé dans son garage la semaine dernière 1.600 masques de type FFP2

"C'est tout à fait normal !"

Des masques qu'il s'est empressé de distribuer, via son fils lui-même pompier, à la maison de retraite et au centre de secours de Saint-Jean-de-Losne. Pour Robert qui a notamment participé à la livraison de matériel médical vers des hôpitaux du Maroc ou de la Bosnie dans les années 90, ce qu'il a fait "est tout à fait normal".

"C'est mon fils qui a tout emporté dans sa camionnette" 

Le précieux stock était contenu dans deux cartons, Robert Gauthier. "Il y en a un qui était entamé car j'avais du en donner quelques uns il y a quelques temps. J'ai tout donné à mon fils qui a tout emporté dans sa camionnette. Il les a livré aux pompiers et à la mairie. Je suis bien content d'avoir pu les donner !"

"Cela pourra vous servir"

Des masques que le retraité avait reçu lorsqu'il était encore bénévole dans une association humanitaire de Nuits. "A l'époque on m'avait dit que je devais les emporter, que cela pourrait me servir !" Des masques très recherchés ces derniers temps et qui permettront à ses destinataires de tenir quelques jours. "C'est sûr qu'ils sont les bienvenus, leur importance est capitale !" conclu le vieil homme.

Alain Becquet, maire de Seurre
Alain Becquet, maire de Seurre - Capture d'écran page FaceBook

A Seurre aussi on offre des masques

A Seurre, Alain Becquet, le maire et premier vice-président de la communauté de communes, lui, annonce sur Facebook qu'il vient de donner près 1000 masques aux gendarmes et à l'Ehpad. Cent ont été distribués aux militaires et 850 à la maison de retraite. Des masques qui appartenaient à la com-com et qui dormaient dans les réserves de la salle de sport. 

Les masques de Roselyne 

"Ces masques dataient de la crise de 2009 du H1N1 gérée à l'époque par Roselyne Bachelot (ex-ministre de la santé de Nicolas Sarkozy, ndlr) nous avons été très surpris de les retrouver là, comme quoi parfois ça sert de ne pas tout jeter !"

Offerts à l'hôpital local 

La date de péremption est dépassée mais ce n'est pas si grave explique Alain Becquet. "D'après les infos des soignants ils sont encore utilisables parce que c'était des masques de bonne qualité. L'hôpital de Seurre c'est 115 personnes qui travaillent pour 130 lits donc c'était important pour eux d'avoir ces masques."

A Dijon, Vitteaux, Nuits-Saint-Georges, Villers-les-Pots... même solidarité !

Et ce genre d'initiatives se multiplient ces derniers jours pour faire face à la pénurie dans les hôpitaux. A Dijon, samedi dernier le maire François Rebsamen annonçait qu'un stock de masques de la ville datant, lui aussi, de la grippe H1N1 devait être mis à disposition des soignants. Même chose à Vitteaux, Nuits-Saint-Georges ou encore à Villers-les-Pots où le maire Christian Seichon a remis 750 masques aux soignant de la région d’Auxonne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu