Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : coup d'envoi de la vaccination dans les pharmacies provençales

-
Par , France Bleu Provence

Les officines volontaires, qui ont déjà l'autorisation de vacciner contre la grippe, pourront procéder à des injections du vaccin contre le Covid-19. Pour l'instant, uniquement avec les doses du laboratoire AstraZeneca et en priorité pour les plus de 50 ans qui ont des comorbidités.

Avec ce flacon, Julien Negosanti, pharmacien à Aix-en-Provence, peut procéder à 11 injections au maximum.
Avec ce flacon, Julien Negosanti, pharmacien à Aix-en-Provence, peut procéder à 11 injections au maximum. © Radio France - © Quentin Perez de Tudelia

Nouvelle phase dans la campagne de vaccination. Ce lundi, les pharmacies entrent officiellement en scène. Toutes celles qui se sont portées volontaires et qui ont déjà une autorisation pour vacciner contre la grippe peuvent procéder à des injections. Priorité aux personnes qui ont entre 50 et 74 ans avec des comorbidités. C'est le vaccin d'AstraZeneca, réputé pour être efficace à 70%, qui sera administré.

Malgré les critiques et les inquiétudes qui entourent ces derniers jours le vaccin d'AstraZeneca, de nombreuses personnes qui peuvent le recevoir se disent prêtes à aller en pharmacie. C'est le cas de Roberto. Ce Bordelais, fraîchement installé à Marseille, souffre de diabète. Et il fait confiance aux pharmaciens pour le vacciner : "Je n'ai aucune inquiétude, dit le sexagénaire. Je sais qu'ils ont le coup de main, puisque j'ai l'habitude de les solliciter pour me faire vacciner contre la grippe."

Michel, 71 ans, lui, n'est pas encore vacciné. Mais il se dit prêt à aller en pharmacie dans les prochains jours : "J'ai confiance dans la science. Et puis, mieux vaut recevoir le vaccin d'AstraZeneca que pas de vaccin du tout", lâche-t-il, sans craindre d'éventuels effets secondaires.

Des pharmaciens formés

Plusieurs pays d'Europe ont en effet décidé de suspendre l'utilisation des doses du laboratoire suédo-britannique qui pourraient notamment favoriser la formation de caillots dans le sang. "Ce sont quelques poignées de personnes sur des milliers de vaccinés. Vacciner, c'est la meilleure des solutions", estime Philippe. Malgré ses 56 ans, ce Marseillais ne peut pas prétendre à la vaccination en pharmacie, car il n'a pas de comorbidité. Mais il a hâte que ce soit son tour : "Oui... Parce que j'en ai marre de porter le masque, j'en ai marre de voir mes enfants confinés, j'en ai marre de ne pas pouvoir aller au resto... C'est la misère morale." Philippe devra encore patienter avant de pouvoir se faire vacciner, en tous cas avec les doses d'AstraZeneca. Le laboratoire annonce en effet de nouveaux retards de livraisons.

En attendant, de nombreuses officines n'ont reçu qu'une seule dose. C'est le cas à Aix-en-Provence, à la pharmacie du Roy René. "Avec ce flacon, je peux vacciner 10 personnes, 11 s'il n'y a pas de perte de produits", explique Julien Négosanti, devant ses étagères de médicaments. D'ailleurs, pour aider les pharmaciens à avoir les bons gestes, tous ont reçu une formation.

Interview de Julien Negosanti, pharmacien à Aix-en-Provence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess