Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coup d'envoi de la vaccination des seniors : entre couacs informatiques et embouteillages au téléphone

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les premiers vaccins contre la Covid-19 pour les seniors, c'est pour ce lundi 18 janvier. Dans la Loire, six centres de vaccination ont été mis en place. Des vaccinations sur réservations, non sans difficultés pour décrocher un rendez-vous comme le raconte une retraitée de Saint-Jean-Bonnefonds.

Retraitée de 82 ans, Christiane Charrel, habitante de Saint-Jean-Bonnefonds, veut se faire vacciner contre la Covid-19 mais explique les difficultés entre galère pour décrocher un rendez-vous et pas assez de centres de vaccinations.
Retraitée de 82 ans, Christiane Charrel, habitante de Saint-Jean-Bonnefonds, veut se faire vacciner contre la Covid-19 mais explique les difficultés entre galère pour décrocher un rendez-vous et pas assez de centres de vaccinations. © Radio France - Julien Gonzalez

Après les résidants d'EHPAD puis le personnel soignant, c'est désormais au tour des personnes de 75 ans et plus, vivant à domicile, de pouvoir recevoir la piqûre contre la Covid-19. Dans la Loire, six sites sont en place pour vacciner les seniors sur rendez-vous, non sans mal, entre manque de lieux de vaccinations et embouteillages au téléphone comme le raconte Christiane Charrel, habitante de Saint-Jean-Bonnefonds

Retraitée de 82 ans, elle est habituée des vaccins : depuis des années, elle n'en manque aucun contre la grippe et contre la Covid-19 elle n'a absolument aucune hésitation de l'intérêt du vaccin. 

"J'ai eu pas mal de maladies donc j'essaie de me préserver d'autres et veux me faire vacciner contre la Covid-19 !" - Christiane Charrel, retraitée de 82 ans, habitante de Saint-Jean-Bonnefonds

Retraitée de 82 ans vivant à Saint-Jean-Bonnefonds, Christiane Charrel a été épargnée par la Covid-19 et cherche à se faire vacciner.

"J'ai eu pas mal de maladies donc j'essaie de me préserver d'autres ! Surtout qu'on nous parle d'un troisième confinement ! Quand on voit ce qu'il se passe en Angleterre, faut quand même être prudent. Je me fie à la médecine, ils ont un avis et il y a d'autres pays où il y a eu des vaccinations. Je ne fais pas d'allergies donc je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas sur moi !"

Un vaccin qu'elle attend pour elle, et aussi pour son mari, qui lui est résidant en EHPAD. L'envie est bien là pour cette retraitée de 82 ans mais sur le terrain elle déplore un vrai manque de moyens. 

"Il faudrait plus de centres ! Rien qu'à Saint-Etienne, il n'y a que deux centres ! Il faudrait qu'il y en ait le double ! - Christiane Charrel

Pour Christiane Charrel, il faut accélérer les vaccinations et cela passe par beaucoup plus de centres.

"Il faut qu'on accélère les vaccinations, parce que vous voyez, dans les EHPAD, les personnes ne sont pas toutes vaccinées et pourtant, ça fait un moment qu'on en parle ! Et nous Dieu sait quand ce sera ! Moi je pense qu'il faudrait plus de centres ! Rien qu'à Saint-Etienne, il n'y a que deux centres ! Il faudrait qu'il y en ait le double, au moins quatre si on veut aller vite sinon on en a pour un moment ! 

Pas assez de lieux de vaccinations selon elle et côté réservation, c'est carrément la croix et la bannière pour obtenir un rendez-vous. Il y a eu d'abord ce bug informatique sur le site santé.fr jeudi dernier, premier jour pour solliciter un rendez-vous. Et puis comme le raconte Christiane Charrel, il y a de vraies difficultés surtout pour les personnes âgées sans connexion internet qui tentent d'obtenir le précieux sésame par téléphone.

"Je n'ai pas internet donc j'ai essayé de réserver par téléphone et ça n'a pas marché. J'ai essayé trois fois vendredi matin d'avoir un rendez-vous et je n'ai pas pu ! - Christiane Charrel

Christiane Charrel explique que les difficultés pour obtenir un rendez-vous surtout pour les personnes âgées sans connexion internet.

"Je n'ai pas internet donc j'ai essayé de réserver par téléphone et ça n'a pas marché. J'ai essayé trois fois vendredi matin d'avoir un rendez-vous et je n'ai pas pu. Je ne sais pas si c'était quelqu'un au bout du fil ou si c'était un message enregistré parce qu'on me disait toujours la même chose, que ça serait certainement au CHU de Saint-Etienne ou à l'hôpital Privé de la Loire et c'est tout ce qu'on me disait. Et au bout d'un moment, on m'a dit "votre appel ne peut pas aboutir parce que c'est trop plein donc vous rappellerez. Mon fils va demander par internet, il voulait passer par une plateforme, je ne sais pas comment ils appellent ça, j'y connais rien. Et je réessaierai moi par téléphone. Mais vu la façon dont on m'a répondu, je ne me fais pas d'illusions, ça sera peut-être pas avant début février."  

L'hôpital Nord et l'hôpital Privé de la Loire sont les deux sites ouverts à partir de ce lundi à Saint-Etienne. Quatre autres sont en place dans le reste du département ligérien: les premières vaccinations auront lieu sur le site de Feurs du Centre Hospitalier du Forez, au Centre Hospitalier de Roanne, au Centre Hospitalier de Firminy et à l'hôpital du Gier à Saint-Chamond. Un septième centre pourrait ouvrir ses portes à la fin de cette semaine à la salle de l'Orangerie à Montbrison, lieu de vaccination validé par l'ARS mais dont la date exacte d'ouverture reste encore à déterminer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess