Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Couvre-feu renforcé : en Côte d'Or, la décision sera prise le 1er janvier

-
Par , France Bleu Bourgogne

La Côte-d'Or semble pour l'instant échapper au couvre-feu renforcé. C'est le seul département de la région Bourgogne-Franche-Comté qui n'est pas concerné à ce jour par les mesures sanitaires renforcées annoncées par le ministère de la santé. Mais la décision finale sera prise le 1er janvier.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Stéphanie Perenon

La Côte d'Or est le seul département de Bourgogne-Franche-Comté à échapper pour le moment au couvre-feu renforcé. Les 7 autres départements de la région devront appliquer un couvre-feu à partir de 18h au lieu de 20h à partir du samedi 2 janvier. C'est ce qu'ont annoncé le préfet de région Fabien Sudry et le directeur général de l'agence régionale de santé ( ARS) Pierre Pribile lors d'une conférence de presse ce mercredi après-midi, précisant que la décision finale serait prise le 1er janvier. 

Le préfet de Côte-d'Or Fabien Sudry a fait le point sur les chiffres de l'épidémie dans la région : _"c'est en Bourgogne-Franche-Comté que le système hospitalier est le plus sollicité de France"_. Il y a actuellement plus de 1800 personnes hospitalisées à cause du Covid-19 dans la région, dont 180 patients en réanimation. Si le taux d'incidence qui mesure la circulation du virus est plus bas qu'avant le deuxième confinement, il est toutefois plus élevé que la moyenne nationale, et même deux fois plus élevé dans la région en ce qui concerne les personnes âgées. 

Ajustement des mesures dans les jours à venir 

Le préfet invite cependant à la prudence. Dans les jours à venir, les élus locaux seront consultés pour l'application des nouvelles mesures. L'évolution du taux d'incidence sera également scrutée de près et "au delà d'un taux d'incidence de 200, la tendance sera au classement en couvre-feu renforcé" explique Fabien Sudry. Le préfet précise cependant que les gestes barrières et les mesures sanitaires sont plutôt bien respectées par les habitants de la région. 

Concernant l'intérêt et l'efficacité de ce couvre-feu renforcé, le préfet estime qu'il est important de "limiter les brassages de fin de journée, dans les commerces et ailleurs." 

Le gouvernement a écarté pour l'instant la possibilité d'un confinement généralisé ou local. Olivier Véran, le ministre de la santé a par contre annoncé que le couvre-feu serait avancé de 20h à 18h "dans l'ensemble des territoires où cela s'avérera nécessaire" 

Dispositif renforcé pour le jour de l'an 

Un dispositif renforcé est mis en place par la Préfecture pour le Réveillon du jour de l'an, compte tenu de la situation sanitaire. 540 policiers, gendarmes, pompiers et militaires de l'opération Sentinelle seront déployés, contre 400 l’année dernière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess