Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Couvre-feu à 18h : la droite belfortaine dénonce une mascarade, le préfet de Région répond

Aucun département de Franche-Comté ne devrait y échapper car la circulation du coronavirus est toujours vive dans la région. Un couvre-feu dès 18h devrait s'appliquer à partir de ce samedi 2 janvier. Une décision inadaptée pour la droite belfortaine qui demande qu'on accélère sur la vaccination.

Dans le Territoire de Belfort comme dans le reste de la Franche-Comté, le couvre-feu dès 18h devrait s'appliquer à partir de ce samedi 2 janvier 18h
Dans le Territoire de Belfort comme dans le reste de la Franche-Comté, le couvre-feu dès 18h devrait s'appliquer à partir de ce samedi 2 janvier 18h © Maxppp - Vincent Voegtlin

Nouvelle année, nouvelles restrictions en Franche-Comté ? Comme on pouvait s'y attendre, c'est bien ce qui se profile pour le Jura, la Haute-Saône, le Doubs et le Territoire de Belfort. Ils font en effet partie des vingt départements ou le Covid 19 circule toujours de manière très active à l'approche du Nouvel an. Le gouvernement va en effet proposer d'avancer le couvre-feu de deux heures dans ces zones. Il débuterait à 18h au lieu de 20h.

Une équipe de marins d'eau douce à la tête de l'Etat qui nous mène au naufrage - Damien Meslot, maire de Belfort et président du Grand Belfort

Cette nouvelle mesure a provoqué l'incompréhension et la colère de la majorité de droite dans le Territoire de Belfort. Au cours d'une conférence de presse en mairie de Belfort, les élus LR ont dénoncé une mascarade et parlé d'une mesure inadaptée. A commencer par le maire de Belfort et président de l'agglomération. " Le couvre-feu à 18h ne résoudra rien. Ce qu'il faut, c'est accélérer la phase de vaccination si on veut sortir de cette pandémie et protéger les gens. On a l'impression qu'on a, à la tête de l'Etat, une équipe de marins d'eaux douces qui nous mène au naufrage", lâche Damien Meslot qui a d'ailleurs boycotté la réunion de concertation organisée ce mercredi par le préfet du Territoire en visio-conférence. 

De gauche à droite, le député Ian Boucard, le maire et président du Grand Belfort Damien Meslot et Florian Bouquet président du Conseil Départemental demande au gouvernement d'accélérer la campagne de vaccination pour éradiquer le virus
De gauche à droite, le député Ian Boucard, le maire et président du Grand Belfort Damien Meslot et Florian Bouquet président du Conseil Départemental demande au gouvernement d'accélérer la campagne de vaccination pour éradiquer le virus © Radio France - Nicolas Wilhelm

Le député LR du Territoire Ian Boucard partage les mêmes critiques. " On ne comprend pas bien cette mesure. Ce qui peut se passer entre 18h et 20h pour dire aux gens, après le travail, vous rentrez directement chez vous. Du coup, tout le monde va se précipiter dans les magasins le samedi. Quand il y a beaucoup de monde dans un même endroit, c'est là qu'il y a un risque de contamination. Aujourd'hui, on a vacciné 84 personnes en six jours. Ca reste très faible. J'espère qu'on n'attendra pas 3 000 ans pour vacciner toute la population", s'interroge le parlementaire.

C'est la même sérénade que pour les masques - Florian Bouquet, président du Conseil Départemental

Accélérer la campagne de vaccination, c'est aussi ce que réclame Florian Bouquet. Le président du Conseil Départemental s'interroge sur la sincérité du gouvernement. " Ce couvre-feu, c'est un moyen pour l'Etat de gagner du temps car il n'a pas été livré en vaccins. Ca me rappelle l'épisode des masques début mars. On assiste à la même sérénade. Depuis Mauricette 78 ans et les premiers vaccins qui auront lieu dans le Territoire de Belfort le 12 janvier, il se passera trois semaines. Mais que fait-on ? On est un département rouge !", rappelle Florian Bouquet. Quand leur tour viendra, les trois responsables politiques de la droite terrifortaine ont font savoir au cours de la même conférence de presse qu'ils iront, eux aussi, se faire vacciner.

Un couvre-feu dès 18h pour éviter les brassages de fin de journée

Au cours d'un autre point presse qui s'est tenu ce mercredi avec l'Agence Régionale de Santé, le préfet de Région a répondu à l'ensemble des critiques et assumé la mise en place de ce couvre-feu dès 18h à partir du 2 janvier. Il a indiqué qu'il s'agissait d'une bonne option." Par un couvre-feu à 18h, on diminue sensiblement les interactions de fin de journée dans les commerces, sur les lieux de travail en permettant aux gens de rejoindre leur domicile plus tôt", a expliqué Fabien Sudry. Le couvre-feu a déjà fait ses preuves en septembre dernier, a précisé le représentant de l'Etat dans la région, avec un effet assez net dans les métropoles. Les autorités devraient officiellement annoncer la mise en place des couvre-feux dans les départements concernés ce vendredi 1er janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess