Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement - Le préfet sur un possible couvre-feu dans les Hauts-de-France : "S'il le faut, on le fera"

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Nord, France Bleu Picardie, France Bleu

Michel Lalande, le préfet de la région Hauts-de-France, était l'invité de France Bleu Nord ce vendredi matin. Il réfléchit à un couvre-feu, estime qu'il sera difficile de déconfiner avant Noël et met en garde les maires qui prennent des arrêtés pour ouvrir les commerces.

Michel Lalande sur France Bleu Nord ce vendredi
Michel Lalande sur France Bleu Nord ce vendredi © Radio France - Cécile Bidault

Une semaine après la mise en place du confinement en France, le préfet de la région des Hauts-de-France et préfet du Nord Michel Lalande a fait un premier bilan sur France Bleu Nord ce vendredi matin alors que la France enregistre 58.000 nouvelles contaminations à la Covid-19 en 24 heures. 

Couvre-feu envisagé

Pour Michel Lalande le "confinement deuxième saison" est globalement respecté, "les embouteillages moins nombreux apportent la démonstration, il y a une réduction des gens qui déambulent". Mais selon le préfet "la partie n'est pas gagnée pour Noël, il va falloir mettre les bouchées doubles dans les barrières sanitaires" pour pouvoir passer les fêtes de fin d'année en famille. "Il faudrait être un démagogue furieux pour expliquer qu'on passera Noël comme avant. Ce qui est sûr, c'est qu'on le fera en famille. La question, c'est le rayon de la famille : petit ou XXL comme on aime à le faire, notamment à la Saint Sylvestre". 

Michel Lalande envisage clairement de passer la vitesse supérieure avec un couvre-feu : "on aurait tort de ne pas envisager les solutions les plus extrêmes", avant d'ajouter sur France Bleu Nord "s'il le faut, on le fera, il faut être raisonnable et responsable. Pourquoi faudrait-il être contre une mesure qui, si elle est utile à l'intérêt général, doit être mise en oeuvre ?".

"Rendez-vous au tribunal" pour les maires qui prennent des arrêtés pour ouvrir les commerces

Les commerces respectent bien les interdictions selon le représentant de l'Etat dans les Hauts-de-France : il y a eu 125 contrôles dans les magasins et 9 infractions, "qui donneront lieu à des poursuites". Les grandes surfaces, les moyennes surfaces, les libraires et les commerces sont "responsables".

En revanche le préfet se fâche quand il parle des maires qui prennent des arrêtés dans leurs communes pour maintenir l'ouverture des magasins (Estaires, Valenciennes, Saint-Amand-les-eaux, Fâches-Thumesnil..). "je leur dis rendez-vous au tribunal administratif" prévient Michel Lalande, des audiences sont d'ailleurs prévues ce vendredi à Lille, "je pense sans être fanfaron qu'ils vont perdre. Ils auront perdu une belle occasion de faire oeuvre d'intérêt général."

Des transferts de patients en Allemagne

"Les chiffres qui nous viennent à la figure tous les jours sont extrêmement inquiétants" déplore le préfet de la région. Il exprime son "admiration à la communauté soignante" et salue "l'amalgame des 80 établissements hospitaliers" de la région avec le déclenchement du plan blanc. Mais pour faire face, il annonce que des habitants de la région "vont devoir aller se faire soigner à l'étranger, on est en train d'organiser des transferts en Allemagne et en particulier à Düsseldorf". 

L'interview en intégralité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess