Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Couvre-feu dès 18h dans le Grand Est : "Pourquoi attendre le 2 janvier ?", s'interroge Jean Rottner

Il aurait préféré une mesure plus rapide et plus radicale. Jean Rottner le président de la région Grand Est réagit à l'annonce du gouvernement d'avancer le couvre-feu à 18h à partir du samedi 2 janvier dans plusieurs territoires plus touchés par l'épidémie de coronavirus.

Jean Rottner, président de la région Grand Est.
Jean Rottner, président de la région Grand Est. © Maxppp - Alexandre Marchi

Alors que le gouvernement envisage un couvre-feu dès 18h, au lieu de 20h dans la quasi-totalité de la région Grand Est dès samedi, son président Jean Rottner salue cette annonce : "_Enfin, le gouvernement s'appuie sur les territoires_, sur les élus pour une gestion différenciée", mais il s'interroge aussi : "Pourquoi attendre le 2 janvier, pourquoi ne pas le faire de suite ? Est-ce que ça ne risquerait pas de nous faire prendre un train de retard ?". 

Sur franceinfo, le président Les Républicains de la région Grand Est, également médecin urgentiste indique qu'il aurait préféré un reconfinement local "bref, efficace" pendant "cette période de vacances où l'activité est un peu moindre. Le gouvernement est plutôt dans une position attentiste et essaie de voir comment évolue l'épidémie. Moi, j'aurais souhaité effectivement que nous arrivions à anticiper, à prendre les devants". 

Un couvre-feu à 18h, est-ce que c'est efficace ? 

A la question : "un couvre-feu à 18h, est-ce que c'est efficace ?", le président du Grand Est pense que "cela réduit quand même les interactions. Ça nécessite de rentrer plus tôt. Et c'est un signal fort, un dernier signal que tente de donner le gouvernement. Alors, certes, c'est peut-être du symbole, mais vous savez, quand vous avez neuf départements sur dix dans ma région [à ce stade, seul le Bas-Rhin n'est pas concerné par cette mesure] qui sont concernés par un symbole, c'est plus que du symbole".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess