Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : 12 détenus contaminés ou cas contact à la prison de Béziers

-
Par , France Bleu Hérault

Un cluster a été identifié à la prison de Béziers. Neuf détenus ont été contaminés. En ligne de mire, les plexiglas enlevés au parloir, d'après Force Ouvrière pénitentiaire.

Maison d'arrêt de Béziers
Maison d'arrêt de Béziers © Radio France - Stéfane Pocher

Depuis le début de crise sanitaire, il n'y avait jamais eu autant de détenus contaminés à la maison d'arrêt de Béziers. Cinq cas au plus fort de la pandémie début 2020. Trois détenus ont été identifiés le week-end dernier. Mais depuis ce mercredi, le nombre de malades a été multiplié par trois en l'espace de quatre jours, d'après Force Ouvrière.

Douze détenus du centre pénitentiaire de Béziers ont contracté la maladie. Neuf d'entre eux sont positifs. Les trois autres sont des cas contacts. Ils ont tous été isolés par mesure de sécurité. 

Force Ouvrière s’inquiète de cette évolution si rapide de la pandémie en milieu fermé et s'attend à une aggravation dans les prochains jours.

Le syndicat pointe du doigt les plexiglas enlevés dans les parloirs de la prison au début de l'été. À l'époque, les surveillants s'étaient étonnés du telle décision. "Je ne suis pas surprise qu'on ait autant de cas aujourd'hui" dit Sabrina Bajja, la représentante du syndicat FO à la prison de Béziers.

"Nous demandons que les plexiglas soient installés au plus vite dans les parloirs."

Sabrina Bajja, la représentante du syndicat Force Ouvrière à la prison de Béziers

Les séparations avaient été enlevées dans le cadre de l’application de la doctrine sanitaire actualisée fin juin, précise la direction interrégionale des services pénitentiaires de Toulouse.

"En l’état actuel de nos informations  il s’agit d’un cluster partiel sur une zone identifiée et délimitée de la détention, ajoute la direction régionale, avec 8 cas et non 9 ou 12". 

Les détenus ont été isolés. FO s'attend à d'autres cas d'ici la fin de la semaine. Les détenus seront tous testés dans les prochains jours avec l'appui des autorités sanitaires. 

Pour stopper la propagation, les mouvements et activités hors parloirs seront limités pour garantir la sécurité sanitaire. D'autres  mesures protectrices comme la promotions de la vaccination et la séparation des parloirs seront prises de nouveau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess