Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Trois semaines de couvre-feu en Ille-et-Vilaine, les bars fermés toute la journée

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Michèle Kirry, la préfète de la région Bretagne, a confirmé la mise en place d'un couvre-feu à partir de vendredi 23 octobre à minuit. Il sera en place pendant trois semaines jusqu'au 13 novembre inclus. Les bars vont fermer toute la journée.

Michèle Kirry, la préfète de la région Bretagne, et Anne-Briac Bili, directrice de cabinet de l'Agence régionale de la santé Bretagne, ont fait un point attendu sur le couvre-feu en Ille-et-Vilaine
Michèle Kirry, la préfète de la région Bretagne, et Anne-Briac Bili, directrice de cabinet de l'Agence régionale de la santé Bretagne, ont fait un point attendu sur le couvre-feu en Ille-et-Vilaine © Radio France - Maxime Glorieux

Cette fois, c'est officiel. L'Ille-et-Vilaine entre dans un couvre-feu de 3 semaines à partir de vendredi 23 octobre à minuit et jusqu'au 13 novembre inclus.

Les salles de sports fermées également

"La situation est grave. Elle se dégrade partout en France et aussi en Ille-et-Vilaine." La préfète a détaillé les nouvelles mesures : l'interdiction de déplacement de 21h à 6h, la fermeture, toute la journée, des bars, salles de jeux, foires d'expositions et salons mais également une jauge de 1000 personnes pour les événements sportifs et culturels. Les salles de sports vont fermer, comme les piscines. 

Anne-Briac Bili, directrice de cabinet de l'ARS Bretagne, a fait un point sur la situation en Bretagne. "On est dans un effet de raz-de-marée avec 191 cas pour 100.000 habitants en Ille-et-Vilaine. Ce chiffre a été multiplié par 9 depuis la fin août." 20% des patients en réanimations sont atteints du coronavirus. 

Le Stade Rennais reçoit Angers le vendredi 23 octobre, la jauge des 5000 personnes est maintenue pour ce match au Roazhon Park. « C’est très compliqué au tout dernier moment d’annuler le jour même », selon la préfète Michèle Kirry. 

Les attestations dérogatoires de déplacement sont déjà disponibles sur le site du ministère de l'Intérieur. Il est également possible, comme pendant le confinement, de recopier l'attestation à la main sur papier libre. Le couvre-feu concerne 46 millions de Français. 

Un changement de seuil 

L'une des raisons de l'instauration du couvre-feu en Ille-et-Vilaine est le changement de seuil par le gouvernement. Un département bascule désormais en couvre-feu à partir d'un taux d'incidence de 150 pour 100 000 personnes, contre 250 pour 100 000 auparavant

"L'anticipation est essentielle pour essayer de casser la chaîne de propagation", a expliqué la préfète Michèle Kirry. On observe la progression des contaminations dans toutes les tranches d'âges, plus seulement sur les 16-25 ans comme durant l'été."

Les mesures annoncées vendredi 16 octobre restent en vigueur : l'interdiction de rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique (sauf dans les transports, funérailles ou dans le contexte professionnel), le protocole sanitaire renforcé dans les restaurants (pas plus de 6 personnes à table) et un minimum de 4 mètres carrés dans les centres commerciaux, qui vont revoir leur jauge d'accueil. 

Certains internautes s'interrogeaient sur l'absence de la Loire-Atlantique dans les départements concernés par le couvre-feu. "Au moment du Conseil de défense, la Loire-Atlantique n'avait pas dépassé le seuil de 150 cas pour 100 000 personnes, même si c'est le cas depuis. C'est une procédure", a répondu la préfète de la région Bretagne Michèle Kirry. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess