Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : 181 rapatriés de Chine quittent Carry-le-Rouet ce vendredi

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence

Alors que le nombre de décès liés au Covid-19 bondit en Chine, 181 personnes vont pouvoir quitter le centre Vacanciel de Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) dans lequel elles étaient confinées depuis 14 jours. Aucun cas n'a été détecté parmi ces ressortissants évacués il y a deux semaines.

181 personnes rapatriées de Wuhan ont passé 14 jours de quarantaine à Carry-le-Rouet
181 personnes rapatriées de Wuhan ont passé 14 jours de quarantaine à Carry-le-Rouet © Maxppp - VALLAURI Nicolas

Après 14 jours d'isolement dans un centre de vacances de Carry-le-Rouet, les 181 premiers rapatriés de Wuhan en France doivent sortir de quarantaine ce vendredi. Ils n'ont pas été infectés par coronavirus Covid-19. Tous les tests menés se sont révélés négatifs. Cette quarantaine s'est "très bien passée", explique le préfet de la région PACA, Pierre Dartout. "Personne n'a flanché".

Comment s'est passée cette quarantaine ?    

"Tout s'est bien passé, voire même très bien passé. Les personnes ont, je crois, vécu dans de bonnes conditions, ce qui était nécessaire compte tenu de la situation de stress dans laquelle elles étaient depuis la Chine. Il y a eu un accompagnement efficace sur plusieurs niveaux. Pour ce qui concerne leur vie quotidienne, l'animation aussi, pour éviter que les personnes ne s'ennuient. Et puis aussi sur le plan médical, puisque, je le rappelle, il y a eu un suivi avec notamment des tests effectués pour chaque personne,de façon à s'assurer qu'ils n'étaient pas contaminés. Tous ces tests se sont révélés négatifs", poursuit Pierre Dartout.

Comment va se dérouler la sortie ?   

Selon le préfet de région, "ils ne seront pas livrés à eux-mêmes. Des moyens ont été prévus pour les acheminer, selon leurs souhaits, vers une gare ou vers un aéroport. Ils vont monter dans des bus. Il n'y aura pas de contact direct parce qu'on veut protéger leur vie privée, leur intimité. Donc beaucoup, je pense, iront en région parisienne, mais pas seulement."

Il ne devrait pas y avoir de suivi médical particulier sur ces 181 personnes. Un suivi psychologique pourrait en revanche être mis en place si elles en font la demande.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu