Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Covid-19 : à Chambéry, les pharmacies sont débordées par les demandes de dépistages

Par

Effet vacances ou préparation à l'extension du pass sanitaire, depuis quelques jours, de nombreux Chambériens passent par la case test PCR ou antigénique et les pharmacies font face à un afflux considérable de patients.

Pharmacie (illustration). Pharmacie (illustration).
Pharmacie (illustration). © Radio France - Bastien Thomas

Dans la pharmacie de l'Horloge, située dans le centre-ville de Chambéry (Savoie), les patients défilent plus que d'habitude. La grande majorité d'entre eux sont là pour passer un test antigénique. Ces derniers jours, la demande "explose", selon la pharmacienne, Sophie Marcou. L'extension imminente du pass sanitaire pour entrer dans les lieux culturels et de loisirs y est pour quelque chose, mais ce sont surtout les départs et retours de vacances qui poussent au dépistage. 

Publicité
Logo France Bleu
loading

Des vacanciers reviennent positifs 

"La semaine dernière, c'étaient les boîtes de nuit et maintenant ce sont les retours de vacances, notamment les jeunes qui reviennent d'Espagne et qui sont souvent positifs", remarque la pharmacienne. "Il y a beaucoup de monde, on était à environ 30 tests par jour il y a deux semaines, maintenant on est à plus de 100 par jour, dont 12 positifs rien qu'aujourd'hui", précise Sophie Marcou. 

Katia, par exemple, est venue faire tester ses deux enfants de 12 ans avant de partir en Slovénie. "Il faut absolument avoir un test négatif de moins de 48 heures pour passer la frontière. Je suis vaccinée, mon mari aussi donc il ne manquait plus que les enfants à faire tester", témoigne la Chambérienne qui prévoit de faire vacciner ses jumeaux dès la rentrée. 

"Je me fais tester pour l'intérêt commun" - Chambérien de 30 ans

Nicolas, 30 ans, n'est lui pas encore convaincu par le vaccin. La larme à l’œil, il vient de se faire tester par précaution, "j'ai eu la crève dernièrement, cela me paraît normal de prendre les mesures qui sont préconisées", explique le trentenaire. 

Un autre patient avait prévu de se faire vacciner fin juillet mais il s'est trouvé être cas contact et après vérification, le test s'avère positif. Il va devoir rester isolé pendant dix jours et ne plus aller au travail car il est serveur dans un restaurant. "Ils ont dit qu'à partir de septembre, il faudrait être vacciné ou avoir un test de moins de 48 heures et vu que ça ne va plus être remboursé, c'est comme si c'était obligatoire", estime le serveur, prêt à se faire vacciner dès qu'il le pourra.

Face à l'afflux, la gérante de l'officine a dû embaucher une personne supplémentaire pour enregistrer et déclarer les tests mais pour l'instant, la pharmacie n'impose pas de prendre rendez-vous pour se faire dépister. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu